Les Nuls
Les Nuls
vidéo
Les Nuls ©Getty
Publicité
Résumé

La semaine dernière, Canal+ a décidé de dépoussiérer ses archives en créant Canal+Story. Une chaîne 100% numérique - disponible sur myCanal - où l'on retrouve de nombreuses émissions cultes...

En savoir plus

De « Coluche 1 Faux » à « Bref » en passant par les « Nuls » ou le « SAV d’Omar et Fred ». Des heures et des heures de séquences qui vous ont sans doute marqués. Et ce n’est pas fini : Canal annonce l’ajout de nombreux autres programmes qui viendront enrichir l’offre au fil du temps.  

À terme, l’ambition est de rassembler en un seul et même endroit toute l’histoire de la chaine. Alors, on pourrait se réjouir d’avoir accès à ces précieuses archives. Sauf que voilà, on n’est pas naïf. Et on sent bien que cette résurrection soudaine du « sacro-saint » esprit Canal est assez utile au groupe de Bolloré.

Publicité

Ça sert à montrer qu’on a toujours de l’humour mais sans en assumer les conséquences. Parce que quand l’irrévérence se conjugue au passé, elle ne dérange jamais personne. Regardez, on a des best-of des Guignols sur cette chaîne. Mais nous, on aimerait bien savoir ce que les Guignols pensent du CNews de Zemmour et de Sonia Mabrouk mais pas de pot, les Guignols sont morts. A partir de 2015, on les a tués à petit feu.

Canal+Story nous permet de naviguer avec joie à travers le temps et se souvenir d’une télé - pourtant pas si vieille - mais qui semble ne plus exister depuis des lustres.

Et puis, au-delà de la nostalgie, on peut aussi tirer quelques enseignements de ce visionnage. Sur l’humour, notamment. On se rend compte en regardant ces programmes que tout n’était pas toujours drôle.

Prenez l’exemple du « Cinéma de Jamel », disponible sur Canal+Story. Pour moi c’est un souvenir mémorable. La première fois qu’on laissait Jamel Debbouze avoir son espace à lui. Et je me souviens m’être dit que c’était une révolution pour l’humour en France. Et bien, dans le « Cinéma de Jamel », il y avait même des séquences qui tombaient complètement à plat. Des vannes ratées.

Et c’est ça qui a fait la force du programme. On lui a laissé le temps de s’installer. De tester des choses. De se planter. Et de recommencer. Pareil pour « Coluche 1 Faux » ou les « Nuls », hein. On se souvient des meilleurs moments mais il y a aussi beaucoup de déchets.  

C’était ça l’esprit Canal. Un crash test permanent. Parfois, ça prenait. Et parfois, non.

Aujourd’hui, à la télé et à la radio, on ose plus tester. On veut de l’efficacité. Prendre le moins de risque possible. On est prudent. Du coup, on se bride.

Résultat : on n’est ni vraiment bon ni vraiment mauvais. Tout juste passable. On est là, dans le ventre mou de l’humour, et on en vient à regretter une époque bénie où l’on n’avait pas peur du bide.

Et puisque je refuse de céder au « c’était mieux avant », j’en appelle aux humoristes du moment. N’ayez pas peur d’être mauvais, plantez-vous, faites des vannes qui ne font rire que vous. A force d’être minable, qui sait, peut-être qu’un jour vous deviendrez inoubliables.

Inoubliables, comme ces programmes que l’on peut retrouver sur Canal+Story. C’est disponible sur myCanal pour les abonnés.

Références

L'équipe

Redwane Telha
Production
Redwane Telha
Chronique