Publicité
Résumé

3 jours de spectacles vivants à Belfort et des maisons de vie pour les malades d'Alzheimer

En savoir plus

Encore deux initiatives aujourd’hui qui se partagent entre l’offre culturelle et une solution de vie aux personnes touchées par la maladie d’Alzheimer. La culture se passe dans le Territoire de Belfort par l’ouverture demain du festival du Pas de côté. 3 jours de spectacles vivants pour la 8ème édition de ce rendez-vous empêché pendant 2 ans par la crise sanitaire. C’est ensuite dans les Yvelines que nous nous tournerons pour découvrir l’immense chantier mené par la société L’ISA, l’immobilier solidaire et associatif qui finance et ouvre des maisons de vie destinées aux personnes âgées en perte d’autonomie et atteintes de la maladie d’Alzheimer. On va découvrir une règle qu’il faut partager : Cette maladie, qui est un véritable fléau, ralentit ses effets lorsque les personnes affectées partagent cet habitat inclusif au cœur de la cité.

Est-il encore nécessaire de répéter que le plastique est une source de pollution qui menace toute la planète ? Simon et Donatien, nos correspondants du jour, font état des 900 000 tonnes de plastique enfouies dans les décharges chaque année en France. Si ce duo nous écrit, c’est parce qu’il est à l’origine d’une réponse apportée aux emballages plastiques. Aussi ont-ils créé « Solide » une marque de produit de vaisselle solide qui est proposée en vrac ou en support céramique. Partie d’une campagne de financement participatif à l’été 2020, cette version solide s’est vendue à 50 000 exemplaires, soit 150 000 bouteilles plastiques évitées. Depuis février la jeune marque bretonne a mis sur le marché une poudre lessive concentrée fabriquée en Bretagne à partir d’ingrédients naturels et bios. A ces produits s’ajoute maintenant une gamme d’accessoires de cuisine zéro déchet fabriqués en tissu bio par des ESAT partenaires de Bretagne et de Loire-Atlantique. Les deux créateurs travaillent actuellement à la conception d’une poudre pour lave-vaisselle du même acabit, naturel et sans emballage plastique. Ils seront présents sur les salons de rentrée comme Natexpo, salon international des produits biologiques qui se tiendra au mois de septembre à Lyon ou Zen&Bio qui aura lieu à Nantes en octobre.

Publicité

Un retour dans le Territoire de Belfort pour honorer les 43 ans d’un lieu, dit-on presque incontournable, Le Pochon Magique. L’histoire de ce restaurant végétarien associatif prend naissance en 1979 lorsque Jean-Marie Mercier, prof de philo en disponibilité de l’Education Nationale, ouvre ce lieu inédit pour l’époque. Si le créateur retourne au tableau l’année suivante, un groupe de fidèles de cet endroit reprend l’affaire qui se transforme en association en 1985. En 2004 une SCI coopérative achète la maison avec l’aide de 450 sociétaires afin de préserver l’usage associatif du lieu. Jean-Marie Mercier raconte cette aventure de près d’un demi-siècle dans un ouvrage titré la ballade du Pochon aux éditions de l’impasse des jardinets.

Références

L'équipe

Philippe Bertrand
Philippe Bertrand
Philippe Bertrand
Philippe Bertrand