Carnets de campagne du mardi 22 février 2022

France Inter
France Inter
Publicité

Des logements intelligents et connectés et une coopérative d'urbanisme transitoire

Dans notre traversée du département du Rhône, nous allons nous intéresser à l’apport des solutions numériques sur le logement. Avec la société OGGA implantée à Lyon on parle de logements intelligents accessibles aux personnes qui se sentent encore étrangères aux nouvelles technologies. Autre version du patrimoine immobilier, cette fois avec une coopérative qui permet à des activités culturelles et associatives d’utiliser des grands espaces vacants. Cette coopérative appelée Plateau Urbain a créé ses services en Ile de France avant de les étendre à d’autres régions. Ce sera le sujet du deuxième volet de ces carnets.

A Lyon encore, une très bonne initiative durable et solidaire à condition que la crise sanitaire ne lui coupe pas l’élan. C’est Philippe qui témoigne pour Capucine et Gaston. Notre correspondant parle au nom de sa femme qui s’épanouit, comme il l’écrit, au sein de cette structure en tant qu’assistante de direction. Capucine et Gaston est une entreprise de l’économie sociale et solidaire qui a l’agrément entreprise adaptée puisqu’elle forme et insert des jeunes en situation de handicap. Il s’agit d’un restaurant-boutique reposant sur les postulats du local, du durable (zéro gaspi) et du solidaire. Le concept culinaire est à base de bocaux contenant des plats composés. Il est possible de consommer sur place dans le restaurant du 7ème arrondissement lyonnais à deux pas de la Halle Tony Garnier ou d’emporter ces plats préparés. Les jeunes en insertion sont formés à la vente en boutique, au service en salle ou à la cuisine. Sur sa page Facebook, Jean-Christophe Guidollet, fondateur de cette entreprise prend la parole en ces termes : « Depuis plus d’un an, la petite barque de Capucine et Gaston fait cap vers l’univers du tout bio et social. Aujourd’hui le bateau compte 10 matelots dont 5 en situation de handicap. Son gouvernail ? Maintenir l’emploi des jeunes travailleurs handicapés pour qu’ils arrivent au bout de leur qualification professionnelle. Mais aujourd’hui, nous nous retrouvons face au vent. Nous avons tenté à bâbord et à tribord et nous avons besoin de vous pour sauver nos matelots et leurs productions de bocaux ». Voilà je lance pour cette petite entreprise sociale et solidaire une balise de détresse. Capucine et Gaston sont amarrés au 14 place des Docteurs Charles et Christophe Mérieux. 

Publicité

J’avais conservé le message de Clémentine en prévision d’un passage dans le Rhône et à Lyon. Elle signait son courrier par « ex-ingénieure, reconvertie dans la transition écologique lyonnaise ». L’association qu’elle a cofondée en 2016 s’appelle The Greener Good (oui encore un anglicisme, mais qui traduit un souci mondial et pas seulement franco français). La raison d’intervention de l’association est de partager avec le plus grand nombre toutes les solutions qui existent pour mener une vie plus écoresponsable, plus respectueuse de soi et de l’environnement. Partager des découvertes dans la convivialité afin de favoriser le passage à l’action pour résumer le fond des intentions de cette association. Justement les actions de l’association sont multiples : des balades urbaines pour partir à la rencontre des adresses écoresponsables, des rencontres thématiques régulières et un festival composé de conférences, tables rondes, espaces exposants et une pelletée d’animations. D’autre part l’association de Clémentine a édité un guide pour consommer responsable à Lyon et ses environs avec 460 adresses et marques éco-engagées. Elle est labellisée Lyon ville Equitable et Durable depuis 2018. 

L'équipe