France Inter
France Inter
Publicité

Aujourd'hui découvrons deux démarches inspirantes, la première en Seine-Maritime, dans un lieu inattendu qui a braver la crise avec intelligence et la seconde, dans la métropole lilloise, qui a créé une gamme de vêtements très originaux notamment par son mode de conception.

Pour conserver les bonnes habitudes, voici aujourd’hui deux belles initiatives et deux démarches inspirantes. La première est en Seine-Maritime, département de référence cette semaine, dans un lieu inattendu qui a affronté la crise avec intelligence. Pour évoquer les activités AB Expériences de l'Aquabowling de Criquetot-l'Esneval, donnons la parole à son directeur, Alexandre Arnoux.

La deuxième initiative du jour, dans la métropole lilloise, concerne une gamme de vêtements très originaux à commencer par son mode de conception. Camélia Barbachi, fondatrice de la marque de vêtements "Chez nous" est notre seconde invitée aujourd'hui.

Publicité

En ce dernier jour de novembre, j’ai une invitation à votre intention pour un sacré événement qui va se tenir samedi et dimanche à Roubaix. Il s‘agit de la Braderie de l’art qui est certainement le phénomène le plus spectaculaire qui associe l’économie circulaire à la création artistique. En détaillant cet événement, j’ai le sentiment d’enfoncer des portes ouvertes, tellement celui-ci s’est propagé dans le monde entier. Le projet est né 30 ans plus tôt dans l’esprit de Fanny Bouyagui, artiste plasticienne et fondatrice de l’association Art Point M. Le socle de cette braderie est la constitution d’un stock de matériaux et d’objets en provenance des entreprises locales regroupées sous le label RE-COLLECTE. Elles sont plus de 30 à permettre le recyclage et le réemploi de matériaux qui étaient destinés à la destruction. Le temps fort de la braderie est ensuite le travail sur place de 150 créateurs internationaux sélectionnés par un jury afin de réaliser des créations originales à partir de 3000 m3 d’objets et de matériaux. Les pièces sont vendues ensuite dans une fourchette de prix allant d’1 euro à 300 euros. Chaque année cette braderie fait venir 20 000 personnes à Roubaix et plus précisément à la condition publique qui va se transformer les 4 et 5 décembre en un immense atelier de création. 

L'équipe

Philippe Bertrand
Philippe Bertrand
Philippe Bertrand
Production
Philippe Bertrand
Philippe Bertrand
Stéphanie Valois
Collaboration