Publicité
Résumé

un dispositif pour soulager les aidants et un service de livraison de courses à vélo

En savoir plus

En Savoie, nous allons ouvrir une parenthèse, une respiration grâce à la bien-nommée Bulle d’air, un dispositif qui empiète d’ailleurs sur d’autres départements et qui offre un relais de personnes qualifiées pour soulager les aidants des familles. Cette chaîne de solidarité a été expérimentée au Québec où l’on parle de baluchonnage. Faire son baluchon et prendre un congé. Et puis nous serons dans le Val de Marne à Sucy-en-Brie, ville qui offre à ses habitants un service gratuit de livraison de courses à vélo. Une plateforme a été créée à cet effet sous le nom de Sucy of course. Encore une initiative qui pourrait inspirer d’autres villes.

Encore une entreprise qui vient de voir le jour. C’est Marie, correspondante des carnets, qui dénonce une autre Marie. L’entreprise de Marie, la deuxième, s’appelle Le Mouton à Lunettes et son siège est à La Ravoire en Savoie. Il s’agit d’une entreprise qui se veut éthique dans l’univers de la maternité et de l’enfance en proposant des vêtements conçus en France ou en Europe sous les meilleures conditions de matières naturelles, bios et durables, ou conçus à partir de matières recyclées. Jusque-là rien de nouveau sous le soleil, sinon que le mouton à lunettes (dont le nom traduit la transparence des articles avec des fiches explicatives sur leur fabrication) propose des vêtements et articles à la vente qu’il rachète une fois l’usage fait. Son atelier de réparation remet en état les vêtements qui sont ensuite remis en circulation. L’entreprise propose également les articles à la location avec toujours le souci que les enfants grandissent suffisamment vite pour le vêtement devienne tout aussi rapidement inutilisable. En détaillant les principes de la démarche de cette jeune créatrice d’entreprise, on peut lire ceci : « nous voulons contribuer avec vous au changement, à l’économie circulaire, à l’économie du partage et de la fonctionnalité, car il est urgent de changer de modèle ». La vente se fait sur le site de la boutique en ligne et la location passe par la même boutique avec un premier mois de location sans engagement pour la suite. Autrement dit la location s’arrête quand on le décide. Le remboursement des vêtements achetés selon l’état après usage peut aller jusqu’à 40% du prix initial. Il ne reste plus qu’à tester l’idée. 

Publicité
Références

L'équipe

Philippe Bertrand
Philippe Bertrand
Philippe Bertrand
Philippe Bertrand