France Inter
France Inter
Publicité

Une association alsacienne et un festival dans la Manche qui tous deux mettent en œuvre la transition écologique

Inventons nos vies bas carbone, tel est le mot d’ordre qui pourrait résumer les actions menées dans le Haut-Rhin par l’association Hop La transition. Il n’y a qu’en Alsace que l’on dit Hopla pour signifier beaucoup de choses : allez, on y va, vite, oups, excusez-moi de vous avoir marché sur les pieds, c’est fini, c’est parti, c’est comme ça. Enfin. Bref, Hopla encore pour les deux mots. On n’en sort pas et encore moins avec cette association qui multiplie les initiatives pour réduire l’impact de notre monde et de nos comportements sur l’environnement et qui est notre première invitée. Les mêmes questions se posent aux fondatrices du festival des Pluies de juillet qui se déroulera au tout début juillet dans la Manche. L’une d’entre elles, Mathilde Lamotte d’Argy, sera notre deuxième invitée.

Avec Primevère à Lyon, la foire Eco Bio Alsace est une des plus grandes manifestations sur les alternatives écologiques en France. L’association écobio en Alsace est née au milieu des années 80 à une époque où les perspectives d’avenir étaient déjà brouillées le tout nucléaire, l’agriculture intensive et la croissance économique. Nous sommes aux sources donc d’une contestation qui a toujours autant de raisons sinon plus d’exister aujourd’hui. D’une première foire organisée par une bande de copains à Rouffach, la foire a commencé à attirer un large public et a déménagé en 2007 à Colmar. Malgré sa notoriété, cette foire continue à être organisée bénévolement, sans soutien financier extérieur pour conserver sa posture de poil à gratter au sein de la société. Sa 39ème édition se tiendra du 26 au 29 mai à Colmar sur le thème « Aux actes citoyens ». Par ailleurs l’association est train d’acquérir une ancienne ferme afin d’y installer un écolieu selon Thierry qui nous a envoyé l’information. J’ajoute que cette association est l’une des six signataires de la chartre d’Aytré dont le fond consiste à nous des liens entre les organisateurs de ce type d’événements afin d’échanger des initiatives, de travailler ensemble et de gagner une meilleure visibilité.

Publicité

Et puis comme nous le faisons parfois, je vous soumets un coup de pouce. Il concerne une équipe de bénévoles très attachante qui a pris possession d’un ancien restaurant à Péaule dans le Morbihan. Le lieu s’appelle la Recyclerie Péaulaise et il ne fonctionne que sur les objets donnés par les particuliers.

Ce petit commerce associatif a donné de l’air à cette commune de 2700 habitants qui voyait s’effondrer les lieux pour se retrouver et croiser les visiteurs de la région. Depuis son ouverture en juin 2020, 21 tonnes d’objets ont échappé à la benne. Cette fois, parvenue prochainement à la fin de son bail, l’association devra cesser ses activités à moins qu’elle puisse racheter le local. Elle vient d’ouvrir un compte sur Helloasso pour tenter le tout pour le tout. La campagne vient de commencer et elle attend votre contribution.

L'équipe

Philippe Bertrand
Philippe Bertrand
Philippe Bertrand
Production
Philippe Bertrand
Philippe Bertrand