Carnets de campagne du mercredi 16 février 2022

France Inter
France Inter
Publicité

Une ferme paysanne et sauvage de la Drôme et un collectif engagé d'auteurs de bandes dessinées

Pour ouvrir cette édition dans la Drôme, nous nous sommes appuyés sur un courrier qui nous présentait une ferme atypique qui intègre pleinement la vie sauvage dans son exploitation. Nous avons voulu en savoir davantage. Il s’agit de La Ferme du Grand Laval dans la commune de Montélier à l’est de Valence où se déroule le jeu des 1000 euros. Sébastien nous y attend. 

Ensuite une initiative qui mérite d’être largement connue et diffusée : Un collectif d’auteurs et de dessinateurs de bandes dessinées met son savoir-faire et son talent au service des acteurs du social, de l’humanitaire et de l’environnement. En 5 ans, The Ink Link, nom du collectif, a couvert plus de 70 actions sur 4 continents. Le résultat est plus que convaincant et efficace.

Publicité

Dans la catégorie ré-emploi et réduction des déchets, l’association Valence Atelier-Libre est en bonne place. Deux salariés et des centaines d’adhérents se retrouvent dans les deux lieux d’activités de l’association. Le premier à Valence est destiné à partager les savoir-faire par une vingtaine d’initiations comme la mécanique automobile, la sérigraphie, la soudure, la cuisine, les pratiques artistiques ou la construction de meubles. La liste serait trop longue à citer, mais il y en a pour tous les goûts. Par la même occasion les adhérents peuvent utiliser à volonté toutes les machines et les outils mis à disposition. Le deuxième lieu est à Montmeyran, siège de la matériauthèque où sont exposés les invendus et matériaux considérés comme déchets par les entreprises et les particuliers. Pour bénéficier de ces services ou activités, une cotisation peu onéreuse est demandée chaque année, le reste étant à prix libre. Autrement dit, vous donnez ce que vous est capable de débourser selon le volume des matériaux et la participation aux ateliers. Les membres de l’association jugent en effet que le prix libre crée « un climat de confiance, d’entraide et de volontariat dans l’échange ». L’association invite les personnes désireuses de découvrir les lieux et leur fonctionnement à des permanences accueil les mercredis et samedi à la matériauthèque. 

C’est tout nouveau, en tout cas très récent. Pour le peu que j’en ai vu, c’est tout beau aussi. La Drôme a dorénavant sa Web télé positive. C’est une tendance en hausse que de faire circuler des informations de proximité qui redonnent le moral et qui sont surtout « inspirantes » comme vous nous le dites aussi régulièrement des carnets de campagne. Une association a donc vu le jour il y a trois mois comme nous le révèle Philippe, notre correspondant et fondateur de ce jeune média, pour promouvoir cette web tv qui répond au nom de Dromeadhere. (Ça bosse dur là-bas. Ça bosse une fois contrairement au chameau qui en a deux, c’est bien connu. ) Petites précisions : le contenu de la chaîne met principalement l’accent sur l’alimentation, les producteurs du département et les circuits courts de consommation. Ce qui explique le fonctionnement de Dromeadhere sous forme de SCIC comprenant 5 collèges dont celui des producteurs et celui des promoteurs du consommer local. En un an la chaîne a publié plus de 150 interviews et reportages et autant de vidéos et c’est joliment fait. 

L’engouement pour le local et les projets de vie est bien prononcé et la preuve en est donnée par l’installation d’une population plutôt jeune dans des territoires éloignés des métropoles où la notion de proximité prend tout son sens. Par ailleurs des dispositifs poussent les jeunes diplômés à préparer leur avenir professionnel dans les milieux ruraux. Exemple avec le volontariat territorial en administration qui permet à des communes ou communautés de communes d’embaucher de jeunes diplômés (minimum bac+2 en droit public ou droit des collectivités) en échange d’une aide de 15 000 euros par an. Les jeunes embauchés bénéficient d’un CDD de 12 ou 18 mois, ce qui leur permet d’acquérir une première expérience professionnelle. Des informations sont sur le site du Ministère de la cohésion des territoires. 

L'équipe