France Inter
France Inter
Publicité

Ce carnet est consacré à l’innovation et à la création le tout sur fond de développement durable et de respect de l’environnement.

Le premier volet s’attache à une jeune entreprise qui apporte une solution à la masse débordante de capsules de café qui part à la poubelle puisque 4 capsules sur 5 ne sont pas recyclées. Thibaut Louvet, co-fondateur de Caps Me est le premier invité de ces Carnets.

Le deuxième volet part lui aussi d’une étude de design adapté à la réduction des déchets avant de prendre une option originale de productions et de créations en osier à partir de vannerie sur moules. Parmi les inventions de Lucie Devoille au sein de sa societé Minji, une cloche en paille qui permet de poursuivre la cuisson des aliments sans énergie. Fichtre.

Publicité

Le courrier de Loubna m’a touché car il témoigne des innombrables projets d’installation des jeunes dans une activité qui ressemble étrangement à un retour aux sources. Originaire de l’Indre et âgée de 30 ans, Loubna a fait des études en Histoire et patrimoine avant d’être guide-conférencière en France et à l’étranger. Au fil du temps, comme elle l’écrit, sa vie professionnelle a pris un autre tournant en visant une activité qui participerait à une alimentation durable. De sa précédente vie, Loubna a retenu cette sentence de Victor Hugo (elle a travaillé dans la maison d’Hugo à Guernesey) : « Une chose qu’on a jamais mesurée, c’est la longueur de l’espérance » extraite d’un petit opus de l’écrivain intitulé « le promontoire du Songe ». Celui de Loubna est simple et cohérent avec elle : installer sa boulangerie dans la petite commune de Sidiailles dans le Sud du Berry. Son projet bénéficie d’un accompagnement de la chambre des Métiers et de l’Artisanat du Cher, de l’association Initiative Cher et de la communauté de communes Berry Grand Sud. Une grange abandonnée offrirait une place suffisante à l’installation de son four à bois en pré-commande. Avant une ouverture en octobre 2022 Loubna va à la pêche aux finances participatives sur la plateforme Miimosa et je me dis qu’elle mériterait bien de parvenir à ses fins. 

Et puis du nouveau en Lozère avec son CPIE (centre permanent d’initiatives à l’environnement) qui a pris le nom de Réel pour dire réseau d’éducation à l’environnement de Lozère. Ce centre qui est Florac-Trois-Rivières inaugure cet automne ses Rendez-vous du papillon fringant. Il s’agit d’ateliers gratuits et ouverts à tous autour pratiques du quotidien (le jardin, la maison, les soins du corps, etc..) afin d’apprendre à faire par soi-même, à peu de frais et en accord avec la nature. Maëlle précise que derrière tout cela « il y a l’envie que les habitants s’emparent de ces thématiques pour imaginer du commun dans leur ville ou village ». 

L'équipe

Philippe Bertrand
Philippe Bertrand
Philippe Bertrand
Production