Carnets de campagne du vendredi 25 février 2022

France Inter
France Inter
Publicité

Un mur de dons à Lyon et une coopérative de voyages en circuit court

A Lyon, dernière étape dans le Rhône cette semaine, il existe une friperie itinérante qui répond au nom surprenant de Cigüe Vintage. La cigüe plante rendue célèbre par Socrate qui succomba à son poison désigne une volonté d’en finir avec le commerce du vêtement jetable, bon marché, peu durable et résultat d’une exploitation humaine à l’autre bout du monde. Or la Cigüe lyonnaise est à l’origine avec une autre association d’une innovation solidaire : Social Manteaux. Explication dans quelques secondes. Nous nous intéresserons ensuite à une plateforme coopérative de séjours et de voyages en circuit court : Les Oiseaux de passage. Notre guide sera Murielle Bousquet, cofondatrice de l'agence Escale Med

L’initiative que je vous présente maintenant est le fruit d’une rencontre et d’un croisement du chemin de deux femmes, l’une juriste et l’autre médecin. Elles ont travaillé plusieurs années à Médecins du monde avant de conjuguer leurs efforts et leurs compétences pour accueillir d’autres femmes en situation très délicate victimes de ruptures dans leur vie pour des raisons de maladie grave ou d’exil. La conjugaison des deux parcours a donné naissance à PasserElles buissonnières. Depuis 5 ans l’association ouvre des espaces d’écoute dans le cadre d’un premier accueil. Une seconde phase est destinée à construire un parcours professionnel et une troisième à participer à des ateliers collectifs. En parallèle le duo propose des formations aux salariés du secteur social qui sont souvent confrontés aux droits des étrangers, droits de séjour et droits sociaux. L’association intervient également dans les demandes d’asile en établissant le diagnostic du traumatisme subi par ces femmes victimes de violence. 

Publicité

Et puis je vous propose de prendre l’air et de la distance avec une association iséroise qui rappelle qu’en Isère il n’y a pas que le jazz à Vienne, mais il y a également Jazz en Bièvre. Cette association veut promouvoir le jazz dans le nord de l’Isère en gommant les malentendus sur cette musique que certains considèrent encore comme trop élitiste. Composée uniquement de bénévoles, Jazz en Bièvre organise des concerts toutes les 6 à 8 semaines d’octobre à juin d’artistes nationaux et internationaux. Elle fait se rencontrer les jeunes des écoles et les musiciens professionnels, rencontres qui donnent lieu à un travail collectif à et à un concert. Enfin elle mène une politique de tarifs attractifs quels que ce soient les artistes invités. Les concerts se tiennent salle Plissonnier à Primarette (il faut bien chercher sur la carte, au sud-est de Vienne, village de 700 habitants) et comme on ne se moque surtout pas du public là-bas, après Bojan Z, le pianiste franco-serbe récemment invité, ce sera au tour de Shai Maestro (pianiste d’Avishai Cohen) de se produire en Isère le 18 mars prochain. Sur le site de l’association des vidéos de concert de cet artiste sont en ligne. 

L'équipe