France Inter
France Inter
Publicité
Résumé

Si je devais donner un titre aux carnets de ce jeudi, ce pourrait être « Roulez jeunesse ».

En savoir plus

L’un des deux acteurs du jour roule réellement. Il s‘appelle Jérôme Zindy et après avoir bouclé un tour de 100 km autour d’Avignon en 2020 à la rencontre des acteurs du local, il  s’est remis en selle avec son vélo à énergie solaire pour un périple de  100 km autour de Strasbourg 

Le premier est bien plus jeune : 17 ans et  Yohan Hadji nous épate totalement. Ingénieux et peut-être futur  ingénieur, ce touche-à-tout a inventé R2Home, un concept qui commence à  intéresser le centre national d’études spatiales. 

Publicité

Encore une information que nous avons reçu ces derniers jours et qui mérite  d’être partagée avec vous. Elle concerne Forêts en vie, un fonds de  dotation dédié à la forêt en France. Ce fonds de dotation est une  création du réseau pour les alternatives forestières né d’une première  expérience vécue par Gaëtan du Bus, ingénieur forestier au sein du  réseau Relier (association nationale d’éducation populaire en milieu  rural). Directement inspiré par le foncier agricole de Terre de Liens et  par le bail rural environnemental,  le réseau des alternatives  forestières a rédigé un bail forestier afin d’encadrer l’usage des  Forêts en vie. Donc sur le même principe que Terre de liens, Forêts en vie collecte des dons afin d’acquérir des parcelles forestières.  Celles-ci sont ensuite mises à disposition d’associations via un bail de  15 ans ou de 99 ans. Le principe exigé auprès des associations est une  sylviculture douce et une préservation de la diversité forestière. C’est ainsi que Forêts en vie s’engage à ce que 25% de la surface forestière  soit laissée en libre-évolution dans le souci de garantir un  vieillissement naturel de celle-ci. Par ailleurs ce fonds de placement  financier de la forêt a pour but ultime de limiter l’exploitation  industrielle des forêts dont la coupe rase est le pire sort infligé à  ces espaces de biodiversité et de soutenir les scieries artisanales. Le  site du fonds de dotation que je vous conseille de visiter, rappelle que  la forêt emploie 400 000 personnes soit plus que le secteur automobile,  mais le travail artisanal est de plus en plus mal en point avec des  rémunérations des bûcherons qui n’ont pas évolué depuis 20 ans.  C’est pour maintenir ces emplois voire les relancer que le fonds  continue de lancer des appels à participation. Sont concernés évidemment  tous les savoir-faire artisanaux de la filière bois que sont les  charpentiers, les éco-constructeurs, les débardeurs à cheval et les  scieurs et tout cela au nom des économies locales ou relocalisées.

Références

L'équipe

Philippe Bertrand
Philippe Bertrand
Philippe Bertrand
Philippe Bertrand