Publicité
Résumé

C’est un très gros projet qui sera présenté dans la deuxième partie des Carnets en provenance d’Illeville sur Montfort, dans l’Eure, au siège de l’association Aquilon, vent du nord.

En savoir plus

C’est un très gros projet qui sera présenté dans la deuxième partie des Carnets en provenance d’Illeville sur Montfort, dans l’Eure, au siège de l’association Aquilon, Vent du Nord. Ce collectif créé par des pilotes, des mécaniciens et des médecins a pour ambition de promouvoir l’usage d’Ulm dits autogires, sorte d’hélicoptères en modèle réduit, pour réaliser des évacuations sanitaires dans le monde. Ces ambulances de l’air nécessitent un équipement adapté et une formation des équipages, deux prérogatives qui sont à l’origine de la création de l’association. Nous lancerons avec Gilles Arnaud une recherche de fonds pour réaliser ce programme. 

Mais tout de suite une nouvelle page solidarité jeune à Morlaix. Maya, Lou, Manoé et Lorette sont 4 étudiants en BTS GPN (gestion et protection de la nature) au Lycée agricole de Suscinio à Morlaix. Dans le cadre du PIC (projet d'initiative en communication) de leur formation ils ont lancé le Freegan Truck Tour, afin de récupérer les invendus de leur lycée et d'autres établissements, de les cuisiner et ensuite de les distribuer gratuitement sur Morlaix. Instagram @freegan_truck_tour

Publicité

Selon les chiffres de l’Agence bio de 2019, 2,3 millions d’hectares de champs sont cultivés en agriculture biologique soit 8,5% de la surface agricole nationale. Désormais notre pays est à la seconde place européenne derrière l’Espagne. Pendant longtemps c’est le département de la Drôme qui était en première place de cette production, mais aujourd’hui les candidats au podium sont nombreux à commencer par le département du Gers qui aurait atteint le premier échelon avec plus de 91 000 hectares cultivés en bio. Les cultures fourragères destinées au bétail occupent plus de 60% des surfaces loin devant les grandes cultures de céréales, d’oléagineux et de légumes secs. C’est dans ce contexte que l’agence de développement économique du Gers organise à nouveau son Concours National de la création Agroalimentaire bio. Parrainé par l’organisme Ecocert, principal organisme de certification, ce concours est ouvert à toute entreprise de moins de 3 ans. La date limite du dépôt des candidatures est le 15 mai et 30 000 euros sont à la clé de ce concours national. A noter que cette agence organise également un concours réservé aux entreprises agricoles et agroalimentaires valorisant des matières premières biologiques d’origine gersoise. 

Références

L'équipe

Philippe Bertrand
Philippe Bertrand
Philippe Bertrand
Philippe Bertrand