Les grands fonds marins
Les grands fonds marins ©Getty - Jason Edwards
Les grands fonds marins ©Getty - Jason Edwards
Les grands fonds marins ©Getty - Jason Edwards
Publicité

Les grands fonds marins, quels enjeux pour leur exploration et leur exploitation, un défi pour la France...

Francis Vallat, fondateur du Cluster Maritime Français, évoque pour les Chroniques Littorales la question des grands fonds marins.

Les richesses minérales des grands fonds marins sont une chance pour  l’humanité, sous réserve de protéger l’environnement. Il s’agit d’un domaine où la France a de sérieux atouts : une économie maritime dynamique, une
industrie dense et diversifiée (grands groupes mais aussi PME et TPE), des capacités de recherche adaptées, des champions reconnus parmi les meilleurs du monde pour chaque étape, de l’exploration à la production.

Publicité

Face à l’intérêt croissant que suscitent les grands fonds océaniques au niveau international et aux initiatives françaises qui se sont déroulées, le Cluster Maritime a attiré l’année dernière l’attention du gouvernement sur le manque de volonté politique malgré le Comité Interministériel de la Mer de 2015.

A l’occasion de l’ouverture des Assises de l’économie maritime le 03 décembre 2019, le président de la République Emmanuel Macron a présenté la feuille de route du Gouvernement sur la politique maritime de la France autour de quatre axes : Recherche, biodiversité, Voie bleue et une sécurité maritime renforcée. Le Président de la République a également rappelé que nos océans sont une réserve absolue de trésors et d’opportunités qu’il nous faut aujourd’hui savoir tempérer.

84 % de nos minerais sont dans nos océans, formidables réservoirs là aussi de recherche, de matières premières dont il nous faut organiser à la fois la connaissance et l’extraction de manière compatible avec les autres activités, avec la recherche et la préservation de la biodiversité, donc il est urgent d’agir, concernant les grands fonds marins, par une démarche vertueuse et uniquement vertueuse, parce que les grands fonds marins sont un bien commun de l'humanité.

L'équipe