Gravure de Ludwig van Beethoven
Gravure de Ludwig van Beethoven ©Getty - Grafissimo
Gravure de Ludwig van Beethoven ©Getty - Grafissimo
Gravure de Ludwig van Beethoven ©Getty - Grafissimo
Publicité

Pendant Noël, Anna Sigalevitch célèbre le génie du compositeur Lugwig van Beethoven, dont on fêtera en 2020 les 250 ans, avec chaque jour l'une de ses symphonies.

A 25 ans, il écrivait déjà : "Courage ! Malgré toutes les défaillances de mon corps, mon génie doit triompher." Beethoven est en effet une force qui va, une sorte de phénix : il a toujours surmonté ses drames, amoureux, physiques, familiaux, par sa force créatrice, et on verra à travers ses symphonies, à quel point son langage n'a cessé de se renouveler. 

Beethoven a presque 30 ans lorsqu'il compose sa 1ère symphonie, dans la lignée de Mozart et d'Haydn, son professeur. Sa personnalité est déjà bien affirmée, mais c’est à partir de la 3ème, l’héroïque, qu’elle explose littéralement...

Publicité

La suite à écouter

Aller plus loin

  • Guide de la musique de Beethoven, par Elisabeth Brisson (Ed. Fayard)
  • Guide illustrée de la musique symphonique de Beethoven, par Michel Lecompte, (Ed. Fayard)

Versions écoutées

  • SIMON RATTLE, Ludwig van Beethoven : Symphonies n°1 à 9 / CD 1, BERLINER PHILHARMONIKER 2016
  • LEONARD BERNSTEIN, Ludwig van Beethoven : Symphonies et ouvertures cd1,  DEUTSCHE GRAMMOPHON
  • HERBERT VON KARAJAN, Symphonie n°9 en ré min op 125, WARNER CLASSICS 2015