Animal triste, Rodolphe Burger et jean Claude gallotta
Animal triste, Rodolphe Burger et jean Claude gallotta ©Radio France - Marion Guilbaud/France Inter
Animal triste, Rodolphe Burger et jean Claude gallotta ©Radio France - Marion Guilbaud/France Inter
Animal triste, Rodolphe Burger et jean Claude gallotta ©Radio France - Marion Guilbaud/France Inter
Publicité

Côté Club, le rendez-vous de toute la scène française et plus si affinités. Une heure pour faire le tour de l’actualité musicale et plus encore. Quand la musique rencontre les arts, du cinéma à la BD, du théâtre à la littérature. Bienvenue au Club !

Rodolphe Burger & Jean-Claude Gallotta

Spectacle : Le jour se rêve

Publicité

En trois tableaux, les danseurs magnifient les troubles solaires de la nature, les phosphorescences des grandes villes, puis livrent une vision folle de l’avenir dans une comédie musicale effrénée. Grâce d’une gestuelle énergique, combats d’anges et humanités fiévreuses… Dans des échappées mouvantes et ludiques, dix interprètes rendent hommage à Merce Cunningham, génie d’une poésie abstraite du mouvement, qui aurait cent ans aujourd’hui. Entre chaque séquence, Jean-Claude Gallotta lui-même danse sur les chansons de Rodolphe Burger. Artiste associé au Rond-Point, le chorégraphe et danseur y a présenté sa trilogie autour des mythologies du rock, L’Homme à tête de chou, My Rock et My Ladies Rock. Avec quatre-vingts créations à son actif, il travaille à ouvrir la danse à toutes les disciplines, cinéma et poésie, musique et arts plastiques.

Animal triste

Album : Night of the loving day

Le rock ne compte pas ses morts, il relève les blessés. Animal Triste est l’un d’eux, rescapé d’une guerre abrasive de basse intensité, comme si les larsens faisaient figure de derniers Mohicans. Reste l’énergie, l’envie – en vie. Dans ce nouvel album, « Night of the loving dead », enregistré dans la pampa normande, on retrouve les références chères au groupe, Nick Cave, Sixteen Horsepower ou The Black Angels, et surtout la collaboration spontanée de Peter Hayes (Black Rebel Motorcycle Club), venu prêter ses guitares nocturnes. (Caryl Ferey)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les Nouveautés Nouvelles avec Romano Bianchi, Ryder The Eagle et Nos Prisons

Romano Bianchi

Un nom de décorateur d’intérieur mais même si ce musicien suisse a le chic pour chiner des mélodies, il sait les accorder à des teintes plutôt psychédéliques.

Un décor musical qui nous ramène aux glorieuses sixties mais qui échappe au total look vintage grâce à son écriture post-moderne.

Car Romano Bianchi se définit comme un amoureux du verbe qui a décidé de passer à l’acte.

Les titres de ses chansons parlent pour lui : « L’oubli me convient », « Sentiment d’absence » ou encore « Quittez toutes les écoles d’art »

Chez les Bianchi, la devise familiale serait la suivante : « placer la barre assez haut pour pouvoir passer bien en dessous ».

Lucide, caustique, angoissé, il a tout pour nous plaire…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Ryder The Eagle

Un musicien français né sous le signe du Cancer et du désarroi amoureux.

Un musicien qui a la bougeotte, le diable au corps, il a sillonné seul avec son micro les USA, l’Europe avant de se poser à Mexico City.

Une errance qu’il a appelé « Follymoon »,

Comme ce moment où l’on voyage seul pour oublier son mariage, sublimer son divorce, l’inverse de la lune de miel.

Et il s’est créé un personnage de cowboy solitaire, Ryder The Eagle qui se balade son blues sur les terres d’une country ténébreuse

Qui traine avec lui, un passé amoureux qu’il refuse d’oublier

Et des chansons qu’on espère cathartiques et qui donnent envie de faire un bout de chemin avec lui.

L'album "Follymoon" sortira le 18/02 et Ryder The Eagle sera en concert au Zèbre de Belleville le 20/03**.**

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Nos Prisons

C'est le projet de  Paul d’Amour, auteur-compositeur, interprète et aussi fondateur de « Neno & Tala », une structure qui a pour ambition de mettre en relation l’art et l’humain.

Depuis deux ans, accompagné de différents artistes, Paul d’Amour  part à la rencontre de populations méconnues voire marginalisées pour leur donner la parole en chansons. Des prises de parole étonnantes et des plongées bouleversantes

Dans le quotidien et la psyché de ceux qui n’ont pour horizon que quatre murs.

Pour repousser ces murs, justement, ces chansons sont interprétées par des artistes comme Yolande Moreau, Florent Vintrigner de La Rue Ketanou, Mouss et Hakim ou encore Chapelier Fou et Laura Cahen avec lesquels on se fait la belle !

Un livre-disque illustré par Métro Factory à retrouver dans la collection Nos.

A noter que Neno & Tala proposent aussi une exposition musicale et photographique sur l’univers des marins pêcheurs du Cotentin à Omonville la Rogue jusqu’au 29/05.

Programmation musicale

  • 22h42
    Tell me how bad I am (feat. Peter Hayes)
    Tell me how bad I am (feat. Peter Hayes)
    Animal Triste
    Tell me how bad I am (feat. Peter Hayes)

    Peter Hayes

    Album Tell me how bad I am (feat. Peter Hayes) (2021)
    Label PLAY TWO
  • 22h54
    La fièvre noire
    La fièvre noire
    Laura Cahen
    La fièvre noire
    Album Une fille (2021)
    Label LE LABEL