Gargäntua et Benoit Tranchand
Gargäntua et Benoit Tranchand ©Radio France - Marion Guilbaud
Gargäntua et Benoit Tranchand ©Radio France - Marion Guilbaud
Gargäntua et Benoit Tranchand ©Radio France - Marion Guilbaud
Publicité

Côté Club, le rendez-vous de toute la scène française et plus si affinités reçoit Gargäntua et son mélange hybride de black metal et de chanson française ainsi que Benoit Tranchant et sa cold wave synthétique. Bienvenue au Club !

Gargäntua

EP : Immoral & illégal

Depuis 2015, le duo tresse une pop techno hybride aux multiples niveaux de lectures. Mêlant les codes du black metal à une chanson française électronique réinventée, GARGÄNTUA ne ménage pas son public. Entre le trash et l’ironie, c’est un vibrant décalage que le groupe réussit à provoquer, fédérant adeptes et néophytes en une seule et même marée humaine qui fête ce moment de choix où tout est permis. J4N D4RK (chant) et GOD3FROY (machines) ont parcouru la France de Paris à Marseille à travers les meilleures salles (Machine du Moulin Rouge, le Bikini, La Vapeur, L'Aeronef) et les plus grands festivals de 2022 (Dour, Marsatac, Solidays, Vieilles Charrues, Art Rock, Paléo..).

Publicité

Gargäntua en live / Côté club - "La mort avec toi"

3 min

Scandée une année durant dans tous les festivals de France et de Navarre, ‘La Mort avec Toi’ a donné au public francophone un goût de reviens-y, annonçant la couleur d’un EP vrombissant, sans guitare ni moto.

53 min

Dans un genre hybride entre rock, pop et techno hardcore, Gargäntua décline son nihilisme rabelaisien en 6 titres percutants, unis sous la même bannière : Une musique pour danser et penser.

Gargäntua en live / Côté club - "Immoral & illégal

3 min

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Benoit tranchand

Album : Les mauves

À force de baigner dans la musique évidente, on a oublié qu’elle peut aussi être synonyme de danger et de mise à nu. Benoît Preteseille (musicien, auteur de bande dessinée et éditeur) fait le pari de joindre les deux avec le projet Benoît Tranchand. Sous ce nom de super anti-héros endossé comme une carapace, il joue un mélange unique de chanson française, de cold wave et d’art punk synthétique. Durant son enfance, Benoît voit son père, grand fan de Johnny Hallyday, se produire avec un groupe d’amis pour jouer des reprises de standards, de fêtes de la musique en bals de 14 juillet. Il y découvre la prise de risque et le flirt avec le ridicule, qui n’empêchent pas la jubilation liée à la scène. En adoptant le pseudonyme de Tranchand, Benoît développe une approche “brute” inspirée par une vision toute personnelle de l’éthique punk. Il n’est pas question de crête colorée ou de slogan politique prémâché, mais bien de l’idée que ses morceaux doivent générer une énergie perturbante qui explose les codes.

À réécouter : Motorama | Poverty
54 min

Après avoir joué pendant dix ans dans le duo Savon Tranchand, aujourd’hui seul en scène**, Benoît Tranchand joue sa musique comme un fil-de-fériste**, le public à quelques centimètres de son corps et sa bouche qui expulse les mots et les pensées comme une main tendue à le rejoindre.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Sans oublier la chronique de Marion Guilbaud.

Les dossiers SM (Scène Musicale)

5 min

Pour en savoir plus, écoutez l'émission...

54 min
53 min