Cerrone
Cerrone ©Radio France - Alexis Goyer
Cerrone ©Radio France - Alexis Goyer
Cerrone ©Radio France - Alexis Goyer
Publicité

Côté Club, le rendez-vous de toute la scène française et plus si affinités reçoit le roi indétrônable du disco pour son album de titres réenregistrés "Cerrone by Cerrone", et pour l'occasion il présente un mix exceptionnel. Bienvenue au Club !

Cerrone

Album : Cerrone by Cerrone

Le roi indétrônable du Disco

“Ma passion c’est de donner du plaisir et de la joie aux gens. Le disco est une musique qui a été inventée dans les années 70 pour danser, s’amuser, se séduire et s’envoyer en l’air”, déclare des étoiles dans les yeux Cerrone, le roi indétrônable du disco, 70 ans au compteur. On ne présente plus le génie de la batterie et des synthés, aventurier dans l’âme, touche-à-tout de génie et visionnaire musical. Inspiré par la soul langoureuse de Barry White, les cuivres du groupe Chicago et les basses funky de Temptation, Cerrone compose en 1976, alors même que le disco américain en est à ses balbutiements, “Love In C Minor“. Un ovni pour l’époque, long de 16 minutes et 30 secondes, avec sa grosse caisse mise en avant, ses chœurs de violons paradisiaques, son énorme basse et ses râles de jouissance tirés d’un film porno.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le disco, un style qui redevient tendance

Le disco, ce style musical qui émergea à la fin des seventies et qui squattait les charts, semble une fois de plus renaître de ses cendres. Un regain d'intérêt qui amuse Cerrone, le maître du genre : « Le disco a toujours été là, c'est juste que c'est redevenu branché. C'est étonnant pour un mec comme moi qui a 50 ans de carrière, mais ça me donne le sourire. C'est une tendance qu'on voit partout dans le monde avec des DJ comme Calvin Harris où l'on retrouve aussi l'imagerie et l'esthétique du disco, que ce soit dans ses clips et sa promotion, mais aussi en France avec Christine & The Queens et Clara Luciani. C'est extrêmement bien produit, pas comme de la pop, mais plus comme de la musique pour faire danser. C'est-à-dire qu'entre les refrains et les couplets, il y a des ponts avec des orgues par exemple qui laissent de la place aux orchestrations. » Avec une carrière exemplaire, cinq Grammy Awards, des millions de disques vendus, un opéra rock au Trocadéro en 1988, la plus grande discothèque du monde devant le Château de Versailles en 2005, 24 albums studios et un son de grosse caisse reconnaissable, Cerrone est toujours curieux et passionné par la musique actuelle.

Sa rencontre avec la chanteuse Lene Lovich

Dans cette émission, Cerrone évoque sa rencontre avec la chanteuse Lene Lovich qui chante et co-écrit le tube « Supernature » : « C'est une créature invraisemblable. Je l'ai rencontrée complètement par hasard lorsque que j'enregistrais Paradise, mon second album. J'étais à Piccadilly Circus à Londres avec un copain, et on voit une troupe de Hare Krishna avec les clochettes aux chevilles. Aujourd'hui, c'est commun, mais à l'époque ça choquait. Et il y avait une fille qui jouait du saxophone en plastique. Ça m'a fait rire, elle l'a vue et c'est comme ça qu'on a commencé à discuter. Le soir même, elle est venue enregistrer en studio et on a travaillé 30 ans ensemble par la suite. Elle a ensuite tenté une carrière solo plutôt réussie. Elle a un immense talent. »

Un nouvel album sous forme de mix

Fort d’une quinzaine de titres réenregistrés pour les besoins de ses sets de DJ, Cerrone, cédant à la pression, a enfin décidé de sortir ces toutes nouvelles versions avec “Cerrone by Cerrone“. Un album conçu comme un long mix histoire de prouver qu’il n’a pas perdu la main quand il s’agit de faire danser les autres. Revisitées avec finesse, offrant une lecture plus contemporaine tout en gardant l’ADN disco du producteur, augmentées de remixes de haut vol (Joey Negro pour “Paradise“, The Reflex pour “Look For Love“ ou Dimitri From Paris pour “Love In C Minor“), ces nouvelles versions sont évidemment enchainées en un long mix pour mieux célébrer leur côté jouissif et sexy. “Cerrone by Cerrone“ est ainsi un DJ set d’un genre nouveau, où Cerrone revisite avec génie ses classiques en forme d’invitation irrésistible à danser.

Le mix de Cerrone

24 min

🎧 Pour en savoir plus, écoutez l'émission...

Boomerang
31 min