Martin Luminet © Fabrice Buffart / Mathilde Carton © Justin Clynes
Martin Luminet © Fabrice Buffart / Mathilde Carton © Justin Clynes
Martin Luminet © Fabrice Buffart / Mathilde Carton © Justin Clynes
Publicité
Résumé

Côté Club ! Le rendez-vous de toute la scène française et plus si affinités. Une heure pour faire le tour de l’actualité musicale en live… et plus encore. Quand la musique rencontre les arts, du cinéma à la BD, du théâtre à la littérature. Bienvenue au Club !

avec :

Arthur H (Chanteur, auteur, compositeur, interprète).

En savoir plus

Martin Luminet

EP : Monstre

Il a grandi à Lyon dans un milieu taiseux au sein duquel les émotions n'entraient pas dans la danse. Enfance sans remous. Aucun fait notoire, hormis un attrait déjà prégnant pour le cinéma et le décloisonnement des arts. Sur le livret de famille, une destinée gravée dans le marbre : reprendre la chocolaterie de son grand-père, devenue une institution dans la ville des Lumières.
Un métier passion. Pas le sien. Il s'y oppose comme il enverra valser ses études de sciences politiques au détriment de l’École Nationale de Musique et d'Arts Dramatiques de Villeurbanne. Martin Luminet ne cherche pas de coupable : il ne subira pas la traversée de son existence. Il fait partie de la sélection du Chantier des Francos cette année.

Publicité

Mathilde Carton

Livre : RIOT GRRRL - Revolution Girl Style Now,  aux Editions Le Mot et le Reste 

En 1990, Kathleen Hanna a 22 ans et l'envie d'en découdre. On lui dit que le punk est une affaire d'hommes ? Que les artistes au féminin ne valent rien ? Qu'à cela ne tienne, Hanna et ses consœurs fomentent une révolution culturelle et politique. De Seattle à Washington, d'expos en concerts, de festivals en fanzines, les Riot Grrrls fédèrent les laissées-pour-compte du punk.

Inspirées par leurs aînées féministes, elles créent un espace à elles où les filles sont enfin entendues et légitimes, une guitare à la main. Évidemment, leur Revolution Girl Style Now ne se passe pas sans remous… Trente ans plus tard, alors que Bikini Kill remonte sur scène, Mathilde Carton montre que ces figures furieuses et touchantes ont mené, dans le giron de l'underground, un combat dont l'écho a ouvert la voie aux Spice Girls, Alanis Morissette, Beyoncé et même Miley Cyrus.

Arthur H

Single : Avalanche

"J’ai la chance d’avoir pu concevoir avec Wajdi Mouawad une pièce de théâtre atypique qui se nommait : Mort prématurée d’un chanteur populaire dans la force de l’âge". J’y jouais également le rôle principal, celui d’Alice, un chanteur désespéré, au bout du rouleau, qui n’a qu’un désir : mettre un bâton de dynamite dans le système. Au cours de la pièce Alice s’isole pour composer quelques chansons qui constitueront un faux "album posthume". 

C’est avec ce concept que j’ai écrit, tout aussi reclus qu’Alice, seul dans une cabane des Landes, plusieurs chansons : soit les chansons post mortem, soit les anciens tubes d’Alice au temps de sa gloire éphémère. L’Avalanche est donc une chanson d’"Alice", ce poète rock, sensuel et instinctif. Elle évoque une forme puissante d’extase, qui vous submerge, vous envahit, vous recouvre. Une secousse qui vous laisse démunie, dans le bon sens du terme… On ne sait pas vraiment si c’est adressé à une femme ou à un homme, c’est l’avalanche…" 

Le prochain album d'Arthur H sortira le 03 septembre et le clip de "L'Avalanche" réalisé par Christophe Blain est visible ici.