France Inter
France Inter
Publicité
Résumé

Côté Club ! Le rendez-vous de toute la scène française et plus si affinités. Une heure pour faire le tour de l’actualité musicale en live… et plus encore. Quand la musique rencontre les arts, du cinéma à la BD, du théâtre à la littérature. Bienvenue au Club !

En savoir plus

PIERS FACCINI

Album : "Shapes of the fall"

Publicité

En créant des échanges profonds entre folksongs, pulsations gnawas et partitions pour quatuor à cordes, "Shapes of the Fall" répond encore à cette loi naturelle. Elaboré deux ans durant, il représente un tournant sur la haute route qui, étape après étape, conduit Piers Faccini au plus près, au plus vif de l’essence plurielle de son songwriting – cet artisanat qui se nourrit autant de l’héritage anglo-américain, des traditions de la Méditerranée, du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest que de la musique ancienne ou baroque. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

NOE PRESZOW

Album : "A nous"

Après sept ans de violon, Noé Preszow se met à la guitare, compose et enregistre ses premières chansons qu’il chante au collège. Il a ses fans et ses détracteurs, il offre ses démos aux chanteurs qu’il va voir en concert et commence à démarcher les maisons de disques à 14 ans...Il a la rage, la différence, la musique lui permet de s’affirmer et de se canaliser, d’avancer sans étouffer. Noé Preszow a la vocation. Il est tombé dans la chanson française quand il était tout petit, comme une obsession ou une dévotion, à un moment de la vie où tout est neuf et important. Les chansons de Noé sonnent comme des soupapes, une saturation de tout (de souvenirs, de ressenti, de révoltes, de désirs) à purger d’urgence–même si c’est dans la douceur d’une mélodie solaire et des rimes ciselées. Mais elle ne sont jamais nostalgiques ni passéistes. Ce sont des chansons vivantes, d’aujourd’hui, de conflit, de contrariété, de combat, d’abord contre soi-même puis contre le reste du monde.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

TIM DUP

Single : "Juste pour te plaire"

Il y a du mouvement dans le titre prologue du 3ème album de Tim Dup. « Juste pour te plaire » est prêt à faire chalouper les ondes et danser les beaux jours ! « J’ai balayé ce qu’on penserait de moi ». Voilà le refrain, assurément chanté, par Tim Dup. Une voix, toujours, trouvée de plus belle. Une  poésie d’écriture, où la cadence grisante et libérée porte son talent d’histoires contées. Cette chanson est née dans l’immobilité suggérée du premier confinement. Comme un besoin de se remettre en mouvement, de pousser le son et sentir l’ivresse délicieuse, d’être vivant. Fidèle à sa plume, Tim Dup nous revient à sa place, en mots, en surprises, d’une élégante modernité. A la question de son dernier album, "Qu’en restera-t-il ?" L’artiste twiste le plaisir heureux, juste pour nous plaire. 

Références