Yelli Yelli © Smith / André Manoukian © Christophe Abramowitz © Radio France
Yelli Yelli © Smith / André Manoukian © Christophe Abramowitz © Radio France
Yelli Yelli © Smith / André Manoukian © Christophe Abramowitz © Radio France
Yelli Yelli © Smith / André Manoukian © Christophe Abramowitz © Radio France
Yelli Yelli © Smith / André Manoukian © Christophe Abramowitz © Radio France
Publicité
Résumé

Côté Club ! Le rendez-vous de toute la scène française et plus si affinités. Une heure pour faire le tour de l’actualité musicale en live… et plus encore. Quand la musique rencontre les arts, du cinéma à la BD, du théâtre à la littérature. Bienvenue au Club !

avec :

André Manoukian (compositeur, pianiste, comédien, animateur TV & radio), Yelli Yelli (Chanteuse).

En savoir plus

Yelli Yelli

Album  La Violence est Mécanique

Pour La Violence est Mécanique, un deuxième et nouvel album à paraître le 23 avril, Yelli Yelli a fait appel à deux alchimistes du son : Piers Faccini et la productrice Chloé dont les volutes électroniques fonctionnent à merveille sur la folk habitée de Yelli Yelli

Publicité

"Chargée de vie, je chante mes morts et j’implore les espaces où les consciences s’évanouissent" écrit l'artiste.

André Manoukian

Album  Les pianos de Gainsbourg

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Alors que nous célébrons le 30ème anniversaire de la mort de Serge Gainsbourg, André Manoukian lui rend hommage à travers un album aux ambiances piano bar, feutré, élégant et sensuel. 

Sur cet opus, André Manoukian s’entoure d’icônes féminines que n’aurait certainement pas renier Gainsbourg. Un casting étonnant : Mélody Gardot chante L_a Javanaise_, Isabelle Adjani, dont le grand Serge a produit un album en 1983, chante S_ous le soleil exactement_, Camélia Jordana reprend Black Trombone, et on retrouve aussi  Camille Lellouche, Elodie Frégé et Rosemary Stanley (Moriarty).  André Manoukian propose aussi des version instrumentales de quelques classiques de Serge Gainsbourg, dans les années 60.

Les Nouveautés Nouvelles : Elise Preys, Anaiis et Mentrix

▶︎ Elise Preys : on l'avait identifiée dans Hollidays, duo électro-pop apparu dans les années 2010. Aujourd’hui, Elise et Sébastien mènent chacun leur route et on reparlera bientôt de celle de Sébastien Delage dans Côté Club. Mais revenons à Elise qui semble quitter le spleen synthétique de son ancienne vie pour se replonger dans sa chambre d’adolescente. 

On est dans les années 90 avec des posters de Puff Daddy et de Whitney Houston sur les murs, un environnement qui déteint sur la voix d’Elise Preys qui part dans les hauteurs de la soul et du r&b. Elle avait déjà dans Hollydays, un timbre très vibrant et là, elle s’amuse avec la notion de flow, avec un chant qui coule. Un album est en projet mais sur ce premier titre "1000 étaient tes rêves", EP rouvre ses journaux intimes et se fait des films 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

▶︎ Anaiis avec deux ii, qui vient de dévoiler un insolite et très beau jeu de trente cartes conçues en collaboration avec deux psychologues, luttant pour la défense des droits des femmes au sein du collectif indépendants Psy NoirEs, combattant les discriminations dont sont victimes les femmes noires au sein des systèmes de santé. 

Anaiis est une globetrotter, une enfant de la diaspora avec une vision globale et une capacité à chanter dans plusieurs langues. Elle a vécu un peu partout Toulouse, Dublin, Dakar, Los Angeles, New York avant de se poser à Londres pour canaliser son énergie en musique. Elle vient de publier un nouveau titre « Juno », petite pépite soul où elle s’interroge sur le fait de trouver l’endroit où l’on veut être, en ayant conscience qu’on a justement le droit de s’y trouver. Son clip est à la hauteur du discours et joue sur la perception des dimensions… Album attendu pour l'été.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

▶︎ Bienveillance, sororité, on y reste avec la voix de Mentrix, une franco iranienne installée aujourd’hui à Berlin qui écrit une musique splendide, mystique, envoutante. Une musique qui guérit, une voix qui transporte ! Mentrix, c’est le nom que s’est choisi Samar Rad, elle dit que c’est le féminin de mentor. Elle a déjà publié un album « My enemy my love » sur son propre label, une déclaration d’amour à son pays natal et une ode à la féminité. Mentrix, c’est un vécu d’immigrée coincée entre deux mondes, elle se qualifie d’ailleurs de « post-immigrant-pop ». 

Elle joue avec plusieurs niveaux : la poésie traditionnelle persane, les sonorités électro, les percussions tribales mais aussi les instruments traditionnels comme le tombak, le kamancheh, le ney et le daf, synonyme d’appel à l’éveil dans le soufisme ! Elle publie aujourd'hui, un nouveau titre : "99 Names of God » un chant musulman bien connu, généralement chanté par des hommes, associé au Ramadan, mais là Mentrix le transcrit dans un cadre poétique et féminin. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.