Portrait du musicien et joueur de kora, Ballaké Sissoko.
Portrait du musicien et joueur de kora, Ballaké Sissoko.
Portrait du musicien et joueur de kora, Ballaké Sissoko. - Benoit Peverelli
Portrait du musicien et joueur de kora, Ballaké Sissoko. - Benoit Peverelli
Portrait du musicien et joueur de kora, Ballaké Sissoko. - Benoit Peverelli
Publicité
Résumé

Dans la Playlist d’Inter, Matthieu Conquet nous fait entendre une Kora, celle du virtuose malien Ballaké Sissoko et vous allez l'entendre : elle nous transporte partout.

En savoir plus

Le jeu, c’est peut-être ce qui définit le mieux cet album Djourou qui sort aujourd’hui, disque de rencontre et d’interstices. 

Présentation d’abord : Ballaké Sissoko, héritier d'une longue lignée de djélis (équivalents des griots dans l'empire Mandingue) est devenu musicien dans l'orchestre de son père à l'âge de 13 ans, il a joué depuis sur les scènes du monde entier. On avait suivi avec bonheur déjà ses dialogues nocturnes, musiques de chambre à ciel ouvert avec le même violoncelliste Vincent Segal. 

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Cette fois-ci avec Djourou le joueur de kora mène sa harpe dans des dialogues avec sept interprètes différents, venus d'horizons distincts. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Du continent Africain on entend la gambienne Sona Djobarteh (qui elle aussi joue de la kora) et par ailleurs le grand chanteur Salif Keïta.

De quoi, comme dirait Oxmo Puccino, se frotter les mains :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Frotter les mains dialogue et jeu entre Oxmo Puccino et Ballaké Sissoko … 

Il n’est pas question, là de gel hydroalcoolique ? 

Non pas de geste barrière ici : le contact et le son du contact, sa chaleur c’est le cœur de ces rencontres. Djourou cela veut dire « la corde » en Bambara, et parfois les échanges tirent dessus comme le long duo avec Feu! Chatterton où le récit de la Lune tombée s’étend sur presque dix minutes. 

On se quitte avec celle qui va nous accompagner encore pour plusieurs semaines sur l’antenne d’inter : le rencontre entre Camille et Ballaké Sissoko. Kora c’est la harpe qui devient l’héroïne de la chanson : de quel bois est-elle faite cette kora ? 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Corps à corps, tension et vibration, Camille fait chauffer l'eau, Ballaké mène et suit.  

Ballaké Sissoko : "Djourou" (No Format!)

Références

L'équipe

Matthieu Conquet
Production