Le groupe Tinariwen
Le groupe Tinariwen - Thomas Dorn
Le groupe Tinariwen - Thomas Dorn
Le groupe Tinariwen - Thomas Dorn
Publicité

Tinariwen réédite de deux de ses albums cultes: The Radio Tisdas Sessions et Amassakoul. De quoi redécouvrir leurs débuts et l'évolution unique de leur trajectoire. Tendez l'oreille, vous voilà propulsés dans une tente au cœur du Sahara, avec flammes du feu de camp qui dansent sous vos yeux !

Les Tinariwen présentent les rééditions de deux albums cultes

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

« le chant des fauves » de Tinariwen, un groupe de Touaregs multi-générationnel, descendant d’une tribu berbère nomade qui a parcouru le désert du Sahara pendant des milliers d’années.

Publicité

Aujourd’hui, ils présentent d’un côté, la réédition de l’album The Radio Tisdas Sessions, leur premier album officiel, né en 2001, après une décennie où leur musique soit passée de main à main, par l’intermédiaire de cassettes, et dont cette réédition fête le vingtième anniversaire.

Ce disque a été enregistré à Kidal, dans la station radio locale, ce qui ne fut pas chose facile, le studio fonctionnant grâce à des panneaux solaires, ce qui causait de régulières coupures de courant.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Puis il y a « Amassakoul 'N' 'Ténéré », sorti 3 ans plus tard, enregistré au studio Bogolan à Bamako

Amassakoul représente un virage vers un son plus produit et plus complexe de Tinariwen. C’est à travers cette musique que le collectif a choisi de transmettre son message pacifique au monde. Ils ont fait de nombreux adeptes notamment Robert Plant, qui en 2003 a fait le voyage jusqu’au Festival au Désert, au Mali et a déclaré « J’ai eu l’impression que c’était la musique dont j’avais été à la recherche toute ma vie »

De quoi parle leur musique ?

La musique qu’ils jouent autour des feux de camp, qui mêle musiques traditionnelles d’Afrique de l’Ouest et rock’n’roll électrifié, parle de nostalgie et d’exil : un son que la critique a baptisé « desert blues ».

Tinariwen préserve les rythmes mouvants, à l’image de celui rappelant la démarche du chameau, les guitares animées et les clappements de mains qui font le son unique de Tinariwen.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

«Oualahila Ar Tesninam » est le titre le plus rock jamais écrit par cet ensemble exceptionnel.

Aujourd’hui, Tinariwen dévoile « Alkhar Dessouf » remixé par Zeid Hamdan qui l’a travaillé à partir d’une guitare distortionnée, en y intégrant un tapis moelleux d’électro avec un kick doux et une ligne de basse qui respecte la couleur minimale et brute du morceau originelle.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

« Alkhar Dessouf » remixé par Zeid Hamdan et les albums

The Radio Tisdas Sessions & Amassakoul remastérisés, déjà disponibles