Le chanteur et compositeur Curtis Harding sur la scène de la Sala Apolo le 23 juillet 2019 à Barcelone, Espagne.  ©Getty - Jordi Vidal / Redferns
Le chanteur et compositeur Curtis Harding sur la scène de la Sala Apolo le 23 juillet 2019 à Barcelone, Espagne. ©Getty - Jordi Vidal / Redferns
Le chanteur et compositeur Curtis Harding sur la scène de la Sala Apolo le 23 juillet 2019 à Barcelone, Espagne. ©Getty - Jordi Vidal / Redferns
Publicité
Résumé

Le prodige de la musique soul américaine qui publie bientôt son troisième album est de retour avec le single "Hopeful".

En savoir plus

Curtis Harding nous enchante depuis quelques années avec sa soul traversée d’influences multiples et de sonorités à la fois rétro et moderne. Enfant de la balle, il était prédestiné pour embrasser une carrière musicale. En effet, sa mère était une chanteuse de gospel qu’il accompagnera très jeune en tournée, en assurant les chœurs derrière elle.  

Dans le même temps, il s’imprègne des disques de ses idoles qui constitueront le terreau de ses influences, à savoir Al Green, Marvin Gaye, Sam Cooke, James Brown, Otis Redding et surtout Curtis Mayfield. Ce n’est d’ailleurs pas tout à fait un hasard s’il porte le même prénom que lui : 

Publicité

J’essaye d’être le meilleur possible tout en respectant leur héritage, déclare-t-il. J’espère avoir un jour autant de charisme que Mayfield, sans oublier, comme lui, d’être bienveillant envers les autres. » 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

« Keep on shining » est extrait de son tout premier album sorti en 2015, le bien nommé « Soul power », un disque que l’on croirait tout droit sorti de l’âge d’or du catalogue Motown avec des chansons savamment orchestrées, un groove intemporel, une voix exceptionnelle et un sourire désarmant.  

Avec ce premier essai, on comprend vite que l’on a affaire au renouveau d’une soul qui sera électrifiée à base de rock. Curtis Harding actualise en quelque sorte les vibrations d’un autre temps. Avec « Soul power », un titre qui colle parfaitement à ce garçon aux allures de star, il défraye la chronique et s’attire des critiques toutes aussi élogieuses les unes que les autres. Certains journalistes vont même jusqu’à le qualifier de « nouveau Stevie Wonder ».  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Grâce à sa mère évangéliste, il fait ses armes en tant que choriste dans les églises, un rôle qu’il tiendra plus tard derrière un grand nombre d’artistes et en particulier Cee Lo Green, le rappeur américain qui a connu son heure de gloire aux côtés de Danger Mouse avec lequel il formait le duo Gnarls Barkley (souvenez-vous de « Crazy » en 2007 !).  

Curtis Harding le reconnaît volontiers, s’il n’avait pas été son choriste, il n’en serait pas là où il est aujourd’hui. Il ne l’a pas seulement aidé à percer mais aussi, et surtout, confesse-t-il, il lui a appris à chanter, 

pas tant du point de vue technique que spirituel. Ne pas trop en faire, s’écouter sans être obsédé par son timbre, transmettre l’émotion le plus simplement possible… Un vrai mentor vocal. Merci Cee Lo ! ». 

Ce n’est pas Cee Lo qui produira « Face your fear », son deuxième album paru en 2017, mais son compère Danger Mouse, un disque au classicisme toujours aussi bien assumé et marqué par des orchestrations luxuriantes avec des cuivres et des percussions un peu plus accentués que sur le précédent.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Un nouvel album de Curtis Harding devrait voir le jour ces prochaines semaines dont aucune date n’est annoncée pour le moment. Cependant, un premier single « Hopeful » a été récemment révélé.  

J’ai écrit « Hopeful » il y a quelque temps, a déclaré Harding dans la presse américaine_, mais en théorie, cela va bien au-delà du temps et du lieu. J’essaie toujours d’amener l’espoir quel que soit l’endroit où je me trouve. On n’échappe pas à l’obscurité, et l’espoir nous donne le courage de nous tourner vers la lumière »_.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Curtis Harding : single "Hopeful" - (Anti Records)  

Références

L'équipe

Thierry Dupin
Production