Le chanteur, compositeur et producteur Nick Waterhouse sur scène lors d'un concert au Columbia Theatre le 27 mars 2019 à Berlin, Allemagne.  ©Getty - Frank Hoensch / Redferns
Le chanteur, compositeur et producteur Nick Waterhouse sur scène lors d'un concert au Columbia Theatre le 27 mars 2019 à Berlin, Allemagne. ©Getty - Frank Hoensch / Redferns
Le chanteur, compositeur et producteur Nick Waterhouse sur scène lors d'un concert au Columbia Theatre le 27 mars 2019 à Berlin, Allemagne. ©Getty - Frank Hoensch / Redferns
Publicité
Résumé

Avec son cinquième album "Promenade Blue" sorti début avril (Innovative Leisure), le musicien californien Nick Waterhouse nous invite une nouvelle fois à plonger dans la musique des années 50 et 60. Et toujours avec classe !

En savoir plus

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Intemporel et élégant : deux adjectifs qui conviennent parfaitement à Nick Waterhouse, qui depuis un peu plus de 10 ans, produit des morceaux qui vont puiser leurs racines au cœur de la musique populaire américaine des années 50 et 60 : jazz, swing, rock, Rythm & Blues, soul… Quelle que soit la couleur qu’il choisit, Nick Waterhouse nous régale à chaque fois, avec sa voix de crooner, ses orchestrations rutilantes et une production résolument moderne.
 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Avec « Katchi » l’un des plus grands succès de Nick Waterhouse publié en 2016 sur l’album « Never Twice » et sur lequel on note la participation de Leon Bridges, tout est là : les chœurs, les cuivres, la voix, et le swing bien sûr ! Nick Waterhouse maitrise tout ça à la perfection, tel un vieux briscard. Il n’a pourtant que 35 ans !

Publicité

Originaire de Santa Ana en Californie, fils d’un pompier et d’une vendeuse, le petit Nick Waterhouse commence à jouer de la guitare à 12 ans, et la légende raconte que c’est un boulot de jeunesse, alors qu’il travaille chez un disquaire spécialisé dans les vinyles, qui a fait naître sa passion et sa vocation pour cette musique ultra typée et très référencée dont il est aujourd’hui l’un des plus fiers artisans.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Depuis son premier single en 2010, Nick Waterhouse n’a cessé de faire revivre cette période particulière du 20ème siècle, où la musique américaine était éclatante de couleur et de joie. Mais il le fait sans nostalgie, ni affectation.  

Et depuis sa signature avec le label Innovative Leisure en 2011, c’est avec une belle régularité que Nick Waterhouse nous revient à raison d’un album tous les deux ans. A peu près. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le dernier en date, son cinquième, vient de sortir. Intitulé « Promenade Blue » il est produit par Paul Butler (Michael Kiwanuka) et propose 11 nouveaux titres, intemporels et classieux. 

Les arrangements sont simplement magnifiques avec des envolées de cordes, des lignes de piano étincelantes, des cuivres gorgés de soleil, des chœurs accrocheurs. Bref, tout ce qu’il faut pour soigner l’âme.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Entre Soul, Jazz et blues, cet album est plutôt mid-tempo, comme pour nous inviter à ralentir un peu la cadence. Un doux et délicieux voyage au fil des 11 chansons, aux émotions contrastées, qui parlent des aléas du succès avec ses hauts et ses  bas, de revers amoureux, d’histoires qu’on n‘arrive pas à oublier, et d’espoir pour des lendemains heureux.

Le dernier album de Nick Waterhouse « Promenade Blue » est déjà disponible chez Innovative Leisure.

Références

L'équipe

Murielle Perez
Production