Sir James Paul McCartney, auteur-compositeur-interprète et multi-instrumentiste joue sur la scène du SSE Hydro le 14 décembre 2018 à Glasgow, en Écosse. ©Getty - Roberto Ricciuti / Redferns
Sir James Paul McCartney, auteur-compositeur-interprète et multi-instrumentiste joue sur la scène du SSE Hydro le 14 décembre 2018 à Glasgow, en Écosse. ©Getty - Roberto Ricciuti / Redferns
Sir James Paul McCartney, auteur-compositeur-interprète et multi-instrumentiste joue sur la scène du SSE Hydro le 14 décembre 2018 à Glasgow, en Écosse. ©Getty - Roberto Ricciuti / Redferns
Publicité
Résumé

Cet album "réinventé" de Paul McCartney constitue un exercice un peu risqué qui s’appuie sur casting solide. Un disque éclectique et par moments très créatif.

En savoir plus

Les onze chansons du dernier album de Paul McCartney ont donc été confiées à des artistes / musiciens / producteurs qui représentent le meilleur des musiques indépendantes et alternatives, afin qu’ils les réinventent, les réinterprètent, les réarrangent ou les remixent. 

Un exercice clairement périlleux, voire carrément casse-gueule, surtout lorsqu’il s’agit de s’attaquer à un album (vraiment réussi) qui a marqué le retour tant attendu d’un géant de la musique populaire tel que Paul McCartney. 

Publicité

Le résultat est un peu inégal mais globalement convaincant avec quelques très bonnes surprises. Les artistes conviés sur ce projet ont revu les chansons originales chacun à leur manière, sous forme de reprise, de remix ou de version réarrangée, en gardant, ou pas, la voix de Paul McCartney. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le casting des invités conviés sur « Paul McCartney III Imagined » est tout à fait impressionnant. On y retrouve entre autres quelques figures majeures de la Pop indépendante, comme Beck, Damon Albarn ou 3D de Massive Attack. Mais aussi des voix qui représentent la nouvelle scène alternative, à l’image de Phoebe Bridgers ou de Saint Vincent. Le R&B alternatif est bien représenté, côté britannique par Blood Orange (pour une relecture de « Deep Down » toute en délicatesse) et côté américain par le jeune floridien Dominic Fike, très convaincant avec son adaptation de « The Kiss Of Venus ».

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Mais c’est bien le californien Anderson .Paak, artiste surdoué, musicien, chanteur, rappeur, producteur, qui tire son épingle du jeu et nous démontre en deux minutes vingt l’étendue de son talent. Son remix est à la fois simple, élégant et redoutablement efficace. Sa version de « When Winter Comes » repose sur un une musique Soul, douce, légère, qui sert parfaitement la voix de l’immense Paul McCartney.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.