Le rappeur Youssoupha en concert pendant le Festival Solidays à l'Hippodrome de Longchamp de Paris le samedi 22 juin 2019.
Le rappeur Youssoupha en concert pendant le Festival Solidays à l'Hippodrome de Longchamp de Paris le samedi 22 juin 2019.
Le rappeur Youssoupha en concert pendant le Festival Solidays à l'Hippodrome de Longchamp de Paris le samedi 22 juin 2019.  ©Maxppp - Denis TRASFI
Le rappeur Youssoupha en concert pendant le Festival Solidays à l'Hippodrome de Longchamp de Paris le samedi 22 juin 2019. ©Maxppp - Denis TRASFI
Le rappeur Youssoupha en concert pendant le Festival Solidays à l'Hippodrome de Longchamp de Paris le samedi 22 juin 2019. ©Maxppp - Denis TRASFI
Publicité
Résumé

Dans la playlist d’inter, une "AMBITION" majuscule. Youssoupha, "Le lyriciste Bantou" (selon ses propres mots) est de retour avec un nouvel album plein d’étoiles : "Neptune Terminus".

En savoir plus

Des rejets et des caresses, un auto-tune  comme un violon africain, bienvenue dans le nouvel album du rappeur Youssoupha 

du french lingala dans la voix, bilingue comme un chat qui aboie ». 

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Youssoupha une figure presque de vétéran sinon de référent dans le rap français : à 41 ans, devenu père de deux enfants (on le voit s'effacer au profit de son fils sur la photo de couverture). Youssoupha Mabiki publie son sixième album : "NEPTUNE TERMINUS". 

Comme vous le savez Neptune est la planète la plus éloignée dans le système solaire, découverte par déduction avant d’être vue. C’est dire toute l’ambition du voyage et la volonté de Youssoupha de nous laisser déduire par nous-mêmes. 

Le rappeur qui n’a pas oublié ses admirations ni certaines piques, comme celle de ce patron de maison de disque qui lui disait qu’il était (je cite) « Solaar en moins fort » alors…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

« Me poser sur Neptune comme d’hab’ » on entend Youssoupha et ses invités en rappeurs célestes ? 

Peut-être, de jeunes étoiles comme Dinos, Jok'Air, Lefa, et Gaël Faye et joue de tout le champ lexical astral dès le début de l’album avec "ASTRONAUTE"  : 

Les femmes viennent de Vénus et les hommes viennent de Mars C'est p't-être un peu pour ça qu'l'amour c'est de la science-fiction »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le fils de Tabu Ley mélange les héritages musicaux et les genres, de la Trap au Drill en passant par le R’nB sans oublier la guitare congolaise. Le tout truffé de questions : dans "INTERSTELLAR" c’est l’écrivain et rappeur Gaël Faye qui répond à l’assertion :  Je préfère être heureux.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

« C’est le karma qui nous guide - N’ayons pas peur d’être heureux - J’préfère heureux - Que d’avoir raison » Gaël Faye et Youssoupha ici réunis, dans un disque plein de sagesse ? 

« A chaque jour suffit sa peine » les dictons et la diction comptent chez Youssoupha, jamais avare de conseils : 

T'as pas besoin de contredire un con, Attends un peu il le fera lui-même »

Dans cet album plein d’étoiles et de trous noirs Youssoupha évoque aussi bien le genou sur la gorge de George Floyd que les relents de racisme dans les commentaires faits sur Aya Nakamura.

Alors qu'il vit désormais à Abidjan, le rappeur rappelle dans le disque tous les enjeux de la distance, du noir au blanc, du territoire aux silences, de la foi qu’il préfère à toute forme de religion. Un œcuménisme qui ne s'interdit pas la critique, tout comme sa reconnaissance : 

La France plus je la quitte et plus je l'aime »

Le morceau choisi pour la playlist c’est "AMBITION" qui, sur un air de trompette nous mène de Guinée Conakry jusque sur Neptune, fait rimer des images et sonner les différences : « certains ont rêvé de percer, mais moi j'ai persévéré » 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Youssoupha "Neptune Terminus" - (Bomaye Musik / Believe / Allpoints)

Références

L'équipe

Matthieu Conquet
Production