France Inter
France Inter
Publicité
Résumé

Le Paris Saint Germain et Arsenal, partenaires du pays, ont commémoré cette semaine le 27e anniversaire du génocide des Tutsis du Rwanda.

En savoir plus

Dimanche soir 20h le club londonien d’Arsenal joue à Sheffield en Premier League. Comme depuis 3 saisons maintenant les joueurs porteront sur la manche gauche de leur maillot l'inscription « Visit Rwanda ». Arsenal fait la promotion du tourisme dans ce pays d’Afrique centrale. Mais cette semaine les Gunners, les joueurs d’Arsenal, ont fait plus que ça. La vidéo a été découverte mercredi matin par les 17 millions de personnes qui suivent le club sur twitter.

«  Nous honorons la mémoire de plus d’un million de victime » dit l'attaquant français Alexandre Lacazette, référence au génocide des tutsis du Rwanda dont on commémorait mercredi le 27e anniversaire. Le message est délivré en plusieurs langues par plusieurs joueurs de l’effectif. Il insiste aussi sur la transformation du Rwanda depuis 20 ans et s’achève par ces 3 mots "souvenir, unité, renaissance".  

Publicité

Les mêmes mots mais pas les mêmes visages, dans une autre vidéo publiée là encore mercredi matin;

Kylian Mbappé prononce lui aussi ces 3 mots "souvenir, unité, renaissance".  S'affiche aussi le mot Kwibuka qui signifie en langue kinyarwanda, la langue du Rwanda, "Souviens-toi ». 

Pourquoi le PSG s’est-il associé à cette commémoration ?

C'est la 2e fois en 2 ans, que le club publie une telle vidéo. De leur propre initiative, le club, propriété du Qatar et ses joueurs ne se seraient jamais exprimé sur un sujet aussi sensible. Ils l’ont fait car, là encore, le PSG et le Rwanda ont signé un accord il y a un an et demi. 

10 millions d’euros par an versés par le pays, pour délivrer des messages politiques mais surtout faire la promotion du tourisme. Demain à Strasbourg pour un match de Ligue 1, l’inscription "Visit Rwanda" figurera sur le maillot d’échauffement des parisiens. 

En France ce partenariat est presque passé inaperçu, ne suscitant aucune réaction politique. Pourtant le Rwanda est régulièrement montré du doigt pour ses violations des droits humains. Les ONG dénoncent la répression contre les opposants au pouvoir de Paul Kagamé. Mais le mariage du club le plus en vue de France avec ce régime n’a pas suscité la moindre polémique. Au contraire du Royaume-Uni où le deal entre Arsenal et le Rwanda continue de faire débat. Et pour cause, le gouvernement est l’un des plus sévères avec le régime de Kigali.

La question des droits de l’homme est très présente dans le football britannique au point d’expliquer en partie l’échec l’an dernier du rachat du club de Newcastle par des investisseurs d’Arabie Saoudite. Un brin cynique mais pas loin de la réalité, Barney Ronay le chef des sports du journal The Guardian écrivait le mois dernier  :  « Le foot a passé la dernière décennie à être acheté et vendu par des États pour gonfler, lustrer et récurer leur réputation internationale. Qu'est-ce qu'un despote amical de plus ?  Il est peut-être temps de se demander où se trouve la ligne jaune ?"

Références

L'équipe

Jérôme Cadet
Production