La statue de Vercingétorix avec le drapeau du club de football de Clermont-Ferrand ©AFP - Thierry ZOCCOLAN
La statue de Vercingétorix avec le drapeau du club de football de Clermont-Ferrand ©AFP - Thierry ZOCCOLAN
La statue de Vercingétorix avec le drapeau du club de football de Clermont-Ferrand ©AFP - Thierry ZOCCOLAN
Publicité
Résumé

Quel rapport entre Vercingétorix et le foot ? A priori aucun. Et pourtant. Le Clermont Foot espère rejoindre la Ligue 1 pour la première fois de son histoire cette saison. Sous la protection du chef arverne vaincu par César.

En savoir plus

Le club de foot de Clermont s’est approprié depuis près de 20 ans maintenant l’image de Vercingétorix. Elle figure sur son blason depuis 2004. Pas n’importe quelle image, celle immortalisée par le sculpteur Auguste Bartholdi à la fin du 19e siècle. Vercingétorix à cheval brandit fièrement son glaive. La statue a été inaugurée en 1903 place de Jaude, la grande place de Clermont-Ferrand. 

4500 invités, dont le Président du Conseil, un banquet  et une bagarre générale pour finir car il n’y avait pas assez à manger pour tout le monde.

Publicité

Bref un siècle et quelques banquets plus tard, Vercingétorix se retrouve sur le blason du club de foot de la ville

L’an dernier la statue enfile même le maillot du club qui fête ses 30 ans. Depuis quelques jours, sur les réseaux sociaux, les supporters en appellent aux valeurs du vainqueur de Gergovie pour remporter les deux derniers matchs de la saison et accéder pour la première fois à la Ligue 1.

Une explication ? En fait le Clermont Foot est un club très jeune, sans passé, sans palmarès, sans fait d’armes. Il évolue dans l’ombre du club de rugby, et le recours à Vercingétorix lui permet de se rattacher à l’histoire de sa région, d’afficher son appartenance.

L'appel à un personnage historique, un classique du foot

29 min

Les exemples sont nombreux de figures historiques associés à un club. Vasco de Gama à Rio au Brésil, Christophe Colomb à Santa Fé en Argentine, deux clubs crées fin XIXe, début XXe quand le football a gagné le monde. 

Objectif : mettre en avant des valeurs de conquête et de combativité. 

Même but pour ces étudiants du quartier de Tottenham à Londres qui à la même époque baptisent leur club « les Spurs ». Un hommage à Henry Percy un noble anglais du 14e siècle, cavalier fougueux qui n’hésitait pas lors des batailles à pousser son cheval vers l’ennemi grâce à ses éperons, "spur"s en anglais. D’où son surnom, Harry Hotspur. William Shakespeare en a même fait l’un des personnages de sa pièce Henry IV.

Et puis il arrive que la référence à un personnage ait une influence réelle sur l’histoire du club.

C’est ce qui s’est passé dans l’Union Soviétique des années 1930. A Moscou en 1935, l’un des grands clubs de foot de la ville, est rebaptisé "Spartak" en référence à Spartacus le leader de la révolte des esclaves dans la Rome Antique. 

Spartacus est à ce moment-là un héros très populaire dans la Russie communiste et ce choix, va contribuer à la popularité du club. Le Spartak Moscou aura l’image d’une institution indépendante du pouvoir, le club de la révolte, alors que le CSKA était le club de l’armée rouge et le Dynamo celui du KGB. Pour en revenir au club de Clermont, Vercingétorix a pris son temps mais 31 ans après sa création peut-être va-t-il lui porter chance demain soir. 

Références

L'équipe

Jérôme Cadet
Production