Arrivé à Saint-Août en 1977 pour un remplacement d'un mois, le docteur Akiyo a été adopté par la population, et n'est plus jamais reparti. Il était alors le premier médecin noir de l'Indre. ©Radio France - Charlotte Perry
Arrivé à Saint-Août en 1977 pour un remplacement d'un mois, le docteur Akiyo a été adopté par la population, et n'est plus jamais reparti. Il était alors le premier médecin noir de l'Indre. ©Radio France - Charlotte Perry
Arrivé à Saint-Août en 1977 pour un remplacement d'un mois, le docteur Akiyo a été adopté par la population, et n'est plus jamais reparti. Il était alors le premier médecin noir de l'Indre. ©Radio France - Charlotte Perry
Publicité
Résumé

A presque 77 ans, le Docteur Akiyo continue de sillonner la campagne berrichonne pour soigner ses patients. Arrivé à Saint-Août (Indre) en 1977 pour un remplacement d'un mois, il a été adopté par la population locale qui avait alors lancé une pétition pour garder "le médecin noir". Depuis, il n'est plus jamais reparti.

En savoir plus

A Saint-Août, un petit village de 830 âmes niché au cœur de la Champagne Berrichonne, le Docteur Akiyo est devenu un véritable emblème de la médecine rurale. A soixante-dix-sept ans, dont quarante-quatre passés à Saint-Août, il continue d'exercer son métier avec passion et justesse. Bon pied bon œil, il sillonne la campagne à vingt kilomètres à la ronde pour aller soigner ses patients, souvent âgés et isolés, et consulte à son cabinet jusqu'à plus de 20h. 

Le petit village de Saint-Août, dans l'Indre, a adopté le Docteur Akiyo en 1977. Pendant longtemps, il fût le seul médecin, pour un territoire de cinq mille habitants. Depuis peu, un autre médecin est venu l'épauler à la nouvelle maison médicale.
Le petit village de Saint-Août, dans l'Indre, a adopté le Docteur Akiyo en 1977. Pendant longtemps, il fût le seul médecin, pour un territoire de cinq mille habitants. Depuis peu, un autre médecin est venu l'épauler à la nouvelle maison médicale.
© Radio France - Charlotte Perry

Originaire de la République du Dahomey (l'actuel Bénin), Félix Akiyo a commencé sa carrière médicale à la maternité de Châteauroux, où il était interne et où il a passé sa thèse de médecine. Lorsque le médecin de Saint-Août décède brutalement d'un accident de voiture en 1977, le Docteur Akiyo vient le remplacer un mois, le temps que ses héritiers trouvent un repreneur. Mais alors qu'il commençait à dire au revoir à ses patients, il découvre que ceux-ci ont lancé une pétition pour qu'il reste. Profondément ému d'être ainsi adopté par les habitants, il pose ses valises à Saint-Août, ouvre son propre cabinet et s'installe définitivement.  Il deviendra le premier médecin libéral noir de l'Indre.

Publicité

Je me suis dit:  "Où que j'aille, il faudra  bien que je soigne des patients. J'ai la chance qu'il y ait des gens qui fassent des pétitions pour me garder, pourquoi aller chercher plus loin?" Ça m'a beaucoup touché, forcément, d'être adopté comme ça.

Le Docteur Akiyo circule à 20km à la ronde autour de Saint-Août pour rendre visite à ses patients. Toujours à l'écoute, ne comptant pas ses heures, il est devenu une figure emblématique de la médecine locale.
Le Docteur Akiyo circule à 20km à la ronde autour de Saint-Août pour rendre visite à ses patients. Toujours à l'écoute, ne comptant pas ses heures, il est devenu une figure emblématique de la médecine locale.
© Radio France - Charlotte Perry

Et dans cette région qui affiche la plus faible densité de médecins de l'Hexagone (212 médecins pour 100 000 habitants), où les anciens arrêtent les uns après les autres sans trouver de repreneurs, la population s'inquiète du jour où le docteur cessera finalement d'exercer. Mais Félix Akiyo n'a nullement l'intention de prendre sa retraite. Tant que sa tête fonctionnera et que ses jambes le porteront, il veut continuer à découvrir les lois de la Nature et à percer, grâce à la médecine, les mystères de la vie humaine.

A écouter (prochainement):

Références

Programmation musicale

  • 06h20
    TPA (radio edit)
    TPA (radio edit)
    ROMEO ELVIS
    TPA (radio edit)

    Album TPA (radio edit) (2021)

L'équipe

Charlotte Perry
Production
Anna Buy
Réalisation