Michel Bouquet est Auguste Renoir ©AFP - Jean Marie Lenoir / Collection ChristopheL
Michel Bouquet est Auguste Renoir ©AFP - Jean Marie Lenoir / Collection ChristopheL
Michel Bouquet est Auguste Renoir ©AFP - Jean Marie Lenoir / Collection ChristopheL
Publicité
Résumé

En 2013 Michel Bouquet devient pour le grand écran le peintre Auguste Renoir

avec :

Michel Bouquet (Comédien).

En savoir plus

Renoir, père et fils. Une filiation complexe, mais magnifique. Un passage de relais entre la peinture et le cinéma, mise en scène par Gilles Bourdos où Michel Bouquet est évidemment magistral dans l'incarnation du père Renoir sur la fin de sa vie.

Renoir, un patronyme magique auquel il faudrait ajouter un s d'ailleurs quand il est question de Pierre Auguste et de Jean. Dans ce film, mais pas que. On y croise également Andrée Heuschling une jeune femme qui fut l'ultime modèle du peintre. Une jeune femme sans qui Jean ne serait sans doute jamais devenu cinéaste.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Qui se souvient aujourd'hui que c'est Andrée Heuschling, le dernier modèle de Pierre-Auguste, qui a poussé Jean à faire du cinéma ? Elle est devenue sa femme, puis l'actrice de ses premiers films, avant qu'il ne se fâche sérieusement et qu'elle ne disparaisse totalement de la scène. Andrée et Jean Renoir sont morts la même année, en 1979. Elle, dans l'oubli et l'anonymat le plus complet, lui au sommet d'une gloire hollywoodienne. Cruauté du destin. Et c'est leur rencontre, par l'intermédiaire d'un des plus grands peintres de la fin du 19e siècle, Pierre Auguste Renoir, que raconte entre autres Gilles Bourdos dans son film avec un Michel Bouquet impeccable dans le rôle du vieux peintre.

Références

L'équipe

Philippe Collin
Philippe Collin
Philippe Collin
Production
Xavier Mauduit
Production
Anne-Sophie Dazard
Collaboration
Henri-Marc Mutel
Réalisation
Flora Bernard
Chronique
Ivan Beaugelet
Chronique
Elsa Daynac
Chronique
Thierry Dupin
Programmation musicale