Plein de signes positifs pour 2023

France Inter
France Inter
Publicité

Chaque semaine, Giulia Foïs nous donne des nouvelles des femmes dans le monde et de la planète aux couleurs LGBT. Et ce soir, elle vient avec tout plein de signes positifs pour 2023.

L'histoire du jour

Ce monsieur vit à Gand, en Belgique. Il a la petite soixantaine, il est à la retraite, il s'ennuie ferme, et du coup, il fait quoi ? Eh bien, il bat sa femme. Non, pardon : il boit, donc il bat sa femme. Ça, c'est à peu près sa ligne de défense devant le tribunal, "C'est pas ma faute, c'est l'alcool et à la retraite, tout ça, tout ça" Assez classique en fait.

Du coup, j'ai beaucoup mieux sur cette histoire. Pourquoi est-il devant le tribunal, le monsieur ? Non, pas parce qu'il l'a poussée dans les escaliers, pas parce qu'elle s'en sort avec un bon gros trauma crânien. Enfin, pas que. Mais parce qu'il a mis 30 heures à appeler les secours.

Publicité

Pourquoi il a mis 30 heures ? Il a fait quoi pendant ces 30 heures entre la chute et l'appel ? Eh bien il a pris des photos, il a relevé la jupe de son épouse inconsciente, il a baissé sa culotte, il s'en est donné à cœur joie.

Tellement content d'ailleurs qu'il en a oublié de vider la mémoire de son téléphone. Et les photos se sont donc retrouvées dans les mains de la police.

Défense du prévenu : "Elle est tombée toute seule dans l'escalier, la dame". "Les photos, elles sont des jeux entre époux qui remontent à bien plus loin et ne regardent personne". Bien tenté, mais signe que les temps changent : le tribunal ne l'a pas cru et il a pris 40 mois fermes après ses huit mois de préventive.

Et aussi

  • En Arabie Saoudite

32 femmes sont les premières diplômées d'une formation de la compagnie ferroviaire nationale Saudi Railways. Elles sont donc aujourd'hui habilitées à conduire les voyageurs de Médine vers La Mecque. Ça n'a l'air de rien mais en fait, c'est beaucoup si on se souvient qu'il y a à peine cinq ans, elles n'avaient pas le droit de conduire, pas même leur voiture personnelle.

  • En Afghanistan

Alors que les religieux au pouvoir à Kaboul continuent de restreindre les droits des femmes jour après jour, de leur fermer toutes fenêtres vers un avenir possible et accessoirement toutes les portes des écoles, six provinces afghanes résistent et permettent à des centaines de milliers de jeunes filles de continuer à s'instruire... à condition bien sûr, de venir à l'école intégralement voilée, de ne jamais parler aux médias qui s'intéresseraient à leurs cas.

  • En Australie

La libido des femmes serait parfaitement alignée sur le partage des tâches domestiques. Plus il est équilibré, moins elles ont de charge mentale et de fatigue physique alors plus elles ont de désir. Alors certaines d'entre nous pouvaient en avoir déjà eu vaguement l'intuition, mais voilà que des chercheurs australiens se sont penchés sur le sujet, et voilà, ça fait la une du "Journal of Sex Research".

Je vous le dis, on progresse !

L'équipe