Portraits de rues, de Laurent Lolmède, Editions Ouïe/Dire
Portraits de rues, de Laurent Lolmède, Editions Ouïe/Dire
Portraits de rues, de Laurent Lolmède, Editions Ouïe/Dire ©Radio France - Lionel Thompson
Portraits de rues, de Laurent Lolmède, Editions Ouïe/Dire ©Radio France - Lionel Thompson
Portraits de rues, de Laurent Lolmède, Editions Ouïe/Dire ©Radio France - Lionel Thompson
Publicité
Résumé

La résidence Vagabondage 932 permet à des artistes de s'immerger dans la vie d'une cité de la périphérie de Périgueux. Cela donne, par exemple, les "Portraits de rues", du dessinateur Laurent Lolmède, autour des noms de rues de ce quartier.

En savoir plus

On a retrouvé Laurent Lolmède au pied d'une des barres de la cité Jacqueline Auriol de Coulounieix-Chamiers. Il y vient à peu près tous les deux mois, dans l'appartement mis à disposition par l'office HLM pour cette résidence d'artistes un peu particulière, initiée par la compagnie Ouïe/Dire. Le quartier et ses habitants, qui le saluent en passant, sont devenus familiers aux artistes. Mais ce jour-là, le dessinateur hésite un peu en nous menant pour une ballade vers les plaques de rues qu'il a croquées : le quartier, une ancienne cité pour les cheminots Sncf, est en total chamboulement, en plein chantier de rénovation. Le bâtiment où les artistes étaient initialement hébergés a d'ailleurs été récemment détruit et certaines plaques de rue ont disparu. Laurent Lolmède finit par retrouver ses repères et s'arrête devant l'une de ces plaques.

Celle-là, par exemple, c'est un personnage pas du tout connu. Gérard Mouty, qui était le président du pétanque club de Chamiers !

Publicité

Un ex-président du club de pétanque local, ou deux ex-présidents de l'assemblée des locataires de la cité côtoient dans ces "Portraits de rues" Nelson Mandela, Albert Camus ou Gustave Eiffel dans un assemblage poétique à la Prévert. Laurent Lolmède explique être parti d'une idée simple : se promener dans le quartier, essayer de faire un inventaire des noms de rues et faire, sur une page, le dessin de la plaque in situ.

Le dessinateur a ensuite recherché des éléments biographiques sur chacune de ces personnalités, inconnues ou illustres, dont les noms ornent les rues et sont à la fois familiers et étrangers aux habitants.

J'ai appris plein de choses moi-même et je voulais faire découvrir aux gens du quartier des histoires qu'ils ne connaissaient pas forcément.

En vis-à-vis de chaque croquis de rue, en rouge et bleu selon une technique qui lui est chère, il a donc dessiné les portraits des personnalités en noir et blanc, accompagnés de citations ou d'anecdotes puisées sur internet, une source simple qu'il revendique pour ce regard bienveillant sur le quartier où plusieurs artistes ont élu résidence depuis 5 ans.

On vient régulièrement à Chamiers en tant qu'artistes divers et variés. Il y a beaucoup de dessinateurs, des musiciens, des créateurs on va dire. Chacun développe des projets artistiques en lien avec le quartier.

De nombreuse autres activités dans le quartier

La résidence produit aussi un journal au format tabloïd, Le Voltigeur, qui paraît tous les ans. On peut y lire les histoires plus personnelles de gens du quartier, sous forme de récits illustrés ou de bandes-dessinées.

On fait beaucoup d'échanges, on essaie de monter des évènement régulièrement. Ca crée quand même beaucoup de liens. Ca bouge pas mal, ouais !

Les artistes proposent des concerts, des expos, des apéros festifs et vont aussi dans les écoles du quartier pour animer différents ateliers. "Les gamins commencent à bien nous connaître", confie le dessinateur qui apprécie ce travail en résidence, plus collectif que le quotidien habituellement solitaire de son métier...

Vagabondage 932 est une façon conviviale de porter l'art dans les quartiers prioritaires qui pourrait tout à fait faire école ailleurs. Portraits de rues de Lolmèdes est disponible sur le site de Ouïe/Dire.

Aller plus loin

Ouïe/Dire est une compagnie d'art sonore et un éditeur basé à Périgueux.

Références

L'équipe

Lionel Thompson
Production