En avril 1972, le président Nixon recevait à la Maison blanche l'équipe nationale chinoise de ping-pong
En avril 1972, le président Nixon recevait à la Maison blanche l'équipe nationale chinoise de ping-pong
En avril 1972, le président Nixon recevait à la Maison blanche l'équipe nationale chinoise de ping-pong ©Getty -  U S News & World Report Collection/Warren K Leffler/PhotoQuest
En avril 1972, le président Nixon recevait à la Maison blanche l'équipe nationale chinoise de ping-pong ©Getty - U S News & World Report Collection/Warren K Leffler/PhotoQuest
En avril 1972, le président Nixon recevait à la Maison blanche l'équipe nationale chinoise de ping-pong ©Getty - U S News & World Report Collection/Warren K Leffler/PhotoQuest
Publicité
Résumé

Il y a cinquante ans, les relations entre la Chine de Mao et les Etats-Unis de Nixon se dégelaient, grâce à la rencontre fortuite de deux joueurs de tennis de table, lors des mondiaux au Japon. Depuis, le sport et la diplomatie ont pris l'habitude de cohabiter.

En savoir plus

En avril 1971, se déroulent des championnats du monde qui resteront dans l'Histoire. Avec un grand H. La ville japonaise de Nagoya accueille alors les mondiaux de tennis de table. Où va se dérouler une scène anodine qui va avoir de grandes conséquences. Glenn Cowan, un pongiste américain qui ressemble à un hippie, monte par erreur dans le car... de l'équipe de Chine ! Il s'installe, et là, un grand silence. 

C'est alors que le triple champion du monde, le chinois Zhuang Zedong, s'approche et adresse la parole à l'américain, en lui offrant une broderie en soie. Made In China, évidemment. Les deux sportifs vont même poser pour la photo au pied du car, main dans la main. 

Publicité
53 min

Un geste, le tout premier, qui va déclencher ce que l'on appelle toujours 50 ans après "la diplomatie du ping pong"

Dès la fin des mondiaux de Nagoya, le 10 avril 1971, Glenn Cowan et les pongistes américains vont se rendre dans la Chine de Mao, ultra fermée, pour disputer une série de matchs amicaux. Un épisode resté célèbre, et immortalisé par l'un des plus grands succès du cinéma, souvenez-vous de Forrest Gump :   

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L'année d'après, les Chinois feront de même en venant aux Etats-Unis. Tout cela aboutira à la visite du président américain Nixon à Pékin, en pleine "révolution culturelle". Et à un rapprochement décisif, politique et économique, entre capitalistes Américains et maoistes Chinois, face au grand rival soviétique. 

Mais 50 ans après, les relations entre Pékin et Washington sont beaucoup plus tendues : guerre commerciale, technologique, sans parler des droits de l'homme et de la répression à Hong Kong. C'est un peu retour aux seventies !

Depuis cet épisode, le sport est devenu un axe de diplomatie

5 min

L'idée a fait son chemin. Et ces dernières années, on a vu surgir une "diplomatie du cricket", entre les deux frères ennemis, l'Inde et le Pakistan, qui se reparlent quand les deux nations s'affrontent, en coupe du monde, alors que les relations sont très tendues. 

Le sport sert à faire passer des messages, comme ce fut le cas ces dernières semaines avec les footballeurs norvégiens, qui ont dénoncé les conditions de travail des ouvriers de la coupe du monde au Qatar, des milliers sont morts. 

Et puis, la diplomatie, en Formule 1, ce week-end. Alors que les essais du grand prix d'Emilie-Romagne, samedi, ont été décalés, pour ne pas se dérouler en même temps que les obsèques du Prince Philip, histoire de ne pas froisser les paddocks, la plupart des écuries étant britanniques ou basées au Royaume-Uni. 

Références

L'équipe

Xavier Monferran
Production