Le Russe Pavel Sivakov aux JO le 24 juillet 2021
Le Russe Pavel Sivakov aux JO le 24 juillet 2021 ©AFP - Alexey Filippov / Sputnik
Le Russe Pavel Sivakov aux JO le 24 juillet 2021 ©AFP - Alexey Filippov / Sputnik
Le Russe Pavel Sivakov aux JO le 24 juillet 2021 ©AFP - Alexey Filippov / Sputnik
Publicité

Le cycliste russe de l'équipe britannique INEOS a choisi de changer de nationalité sportive, et de devenir français, après l'invasion de l'Ukraine par les troupes de Vladimir Poutine.

Voilà un sportif russe qui a fait un choix plutôt osé. Il s’appelle Pavel Sivakov, il a 24 ans, c’est un coureur cycliste professionnel, au sein de la célèbre équipe britannique INEOS, celle des Bradley Wiggins, Christopher Froome, Geraint Thomas ou Egan Bernal.

Pavel Sivakov est l’un des rares coureurs russes du peloton, enfin, était

Car avec l’invasion de l’Ukraine par les troupes de Poutine, Pavel Sivakov a fait le choix de renoncer à sa nationalité sportive. Il ne pédalera plus pour la Russie. "Niet". Dans le concert de sanctions contre les sportifs russes, Pavel Sivakov a pris au mot la Fédération internationale de cyclisme, l’UCI, qui a ouvert la porte aux binationaux russes, pour faciliter leur changement de nationalité sportive.

Publicité

Pavel Sivakov a donc choisi son 2e pays... la France !

Et ce n’est pas vraiment une surprise, parce que ce choix entre la Russie et la France l’a longtemps travaillé. En réalité, il avait déjà fait la démarche auprès de l’UCI. Mais avec le conflit ukrainien, il a voulu accélérer les choses, comme il le dit dans un communiqué de son équipe, INEOS.

https://twitter.com/fannylechevestr/status/1499673006909628416?s=20&t=AxHryRp-9WLeNhrfl2IJgw

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Il faut dire que Pavel Sivakov est certes né en Russie, mais il est arrivé en France tout bébé, à 1 an seulement. C’est ici qu’il a grandi, fait ses études, découvert le vélo. Bref, il y a passé toute sa vie. En France, comme il dit, il se sent à la maison. Et il parle un français parfait !

Pavel Sivakov, qui est donc désormais disponible pour l’équipe de France, et avoir un grimpeur comme lui comme lieutenant pour Julian Alaphilippe par exemple aux JO à Paris dans deux ans, c’est plutôt une bonne nouvelle !

Ce n’est pas le premier sportif à avoir changé de pays !

Pour des raisons diverses, soit politiques, soit d'opportunité. En tennis, la Tchèque Martina Navratilova a fui son pays, et le communisme, elle est devenue américaine. La légende du Réal Madrid, Alfredo Di Stefano, argentin, devenu international colombien avant de jouer pour la Roja espagnole, plus en vue dans les années 1950.

Ou plus récemment, le judoka Saeid Mollaei a fui l’Iran qui l’avait obligé à refuser de combattre un Israélien et de monter sur le podium à ses côtés. Il représente désormais  la Mongolie, pour laquelle il a remporté une médaille d’argent aux JO de Tokyo, l’été dernier.