Marquer un but ©Getty - Photo and Co
Marquer un but ©Getty - Photo and Co
Marquer un but ©Getty - Photo and Co
Publicité
Résumé

Les plus belles victoires, mais aussi les pires désillusions des clubs français à ce stade de la compétition.

En savoir plus

Des fulgurances, on en a eu

Du côté des clubs français, notamment à Monaco, le club de la Principauté en mode rouleau compresseur en 2004, revanchard après sa défaite en finale de Ligue des champions face à Porto à 3-0 la saison précédente. Le Monaco de Didier Deschamps repart alors en campagne de qualification face aux Slovènes de Gorica, la SM gagne 3-0 en Slovénie avant de torpiller Gorica 6 à 0 à Louis II au match retour.

Publicité

L'Olympique Lyonnais n'est pas mal non plus

En 2009, lors des barrages de Coupe d'Europe, l'équipe de Claude Puel offre un festival de buts contre les Belges d'Anderlecht victoire 5-1 à l'aller, 3-1 au retour pour Lisandro Lopez. Michel Bastos, Bafétimbi Gomis et consorts. Et de belles surprises comme Lille qui nous a fait rêver en 2001 face au grand Parme de Fabio Cannavaro et Sébastien Frey. Le LOSC, dirigé par Vahid Halilhodzic s'impose en Italie 2 à 0, deuxième but signé de Johnny Équerre, le défenseur central des Dogues.

La suite est à écouter...

Références

L'équipe

Xavier Monferran
Production