Match de la remontée en Ligue 1 de l'AJA contre l'AS Saint-Etienne en mai 2022 ©Maxppp - Marion Boisjot
Match de la remontée en Ligue 1 de l'AJA contre l'AS Saint-Etienne en mai 2022 ©Maxppp - Marion Boisjot
Match de la remontée en Ligue 1 de l'AJA contre l'AS Saint-Etienne en mai 2022 ©Maxppp - Marion Boisjot
Publicité
Résumé

On parle de foot ce matin puisque la Ligue un reprend tout à l'heure. Parmi les 20 équipes, un revenant. L'AJA (pour Association de la jeunesse auxerroise) le club d'Auxerre et c'est un événement !

En savoir plus

Avec l'AJA, c'est tout le foot français dans ce qu'il a d'historique de plus folklorique qui débarque dans l'élite du ballon rond, dix ans après l'avoir quittée.

Dix ans, c'est long, mais quelques flash-back suffisent pour se souvenir de la magie auxerroise qui a donné des palpitations à des générations de supporters.

Publicité

D'abord, le grand AJ Auxerre, c'est Guy Roux, le coach caractériel et haut en couleur, qui a poussé le banc bourguignon pendant plus de 40 ans. Sous ses ordres, Auxerre a gravi tous les échelons de la division honneur à l'accession en D1 en 1980. Guy Roux et sa rengaine : "On joue le maintien" qui pourrait être gravé à l'entrée du stade l'Abbé-Deschamps.

C'est vrai, on s'en souvient, l'âge d'or d'Auxerre se situe donc plutôt dans les années 1990

Les années des montagnes russes émotionnelles toujours menées par le truculent Guy Roux. Le premier grand moment de l'AJA, c'est en 1993, les larmes de Stéphane Maher sur la pelouse de l'Abbé-Deschamps, en demi-finale retour de la Coupe UEFA contre le Borussia Dortmund. Face aux Allemands, le défenseur bourguignon rate son penalty au bout des tirs au but. L'AJA est éliminée. C'est le drame.

Dortmund qui devient définitivement la bête noire d'Auxerre. En 1997, en première saison en Ligue des champions, le club français va jusqu'en quarts de finale, est stoppées encore par le Borussia. Et cette fois, c'est la colère qui s'empare de l'AJA. Après un superbe but de Lilian Laslandes au match aller refusé par l'arbitre. Son retourné acrobatique est jugé trop dangereux, la polémique est dans tous les JT.

Alors qu'Auxerre plane après une saison 1996 dingue, celle du doublé Coupe de France championnat avec la bande à Laurent Blanc, Corentin Martins, Christophe Cocard et j'en passe.

Il y en a eu d'autres des grands noms du foot qui sont passés à l'AJA

C'est l'un des creusets du foot français Joël Bats Eric Cantona, Basile Boli, Bernard Diomède ou encore Djibril Cissé. Et là, je ne vous cite que des joueurs formés, ou révélés, à Auxerre.

Ce club, c'est un petit miracle, il a hissé cette ville moyenne de moins de 35 000 habitants dans les hautes sphères du foot français et européen, avant de doucement chuter financièrement et sportivement à partir des années 2000 jusqu'à la descente en Ligue deux après 32 ans dans l'élite
Ensuite, ce sont dix ans en deuxième division pour enfin arriver jusqu'à cette année, et la montée des Auxerrois. Imaginez l'émotion des supporteurs.

La montée suffocante d'Auxerre, à l'image de ce club, c'était fin mai au bout des barrages, au bout des tirs au but face à Saint-Etienne, pour faire tomber un autre monument du ballon rond. Auxerre, qui s'apprête à affronter Lille pour son grand retour en Ligue un dimanche. On ne devrait pas s'ennuyer.

Références

L'équipe

Xavier Monferran
Production