L'équipe de France, une histoire d'allers et retours. Ici Zinedine Zidane en 2019. ©Getty -  Europa Press Sports /
L'équipe de France, une histoire d'allers et retours. Ici Zinedine Zidane en 2019. ©Getty - Europa Press Sports /
L'équipe de France, une histoire d'allers et retours. Ici Zinedine Zidane en 2019. ©Getty - Europa Press Sports /
Publicité
Résumé

Alors que Karim Benzema fait un retour inattendu en Equipe de France pour l'Euro, les Bleus sont nombreux à être partis puis revenus. Parmi eux, les plus grands comme Zidane, Thuram ou Papin !

En savoir plus

Des retours. Parfois même des revenants. Alors que le retour de Karim Benzema en Équipe de France a surpris tout le monde hier. On le croyait banni des Bleus. Fini. Personne ne pensait le revoir sous le maillot tricolore. Pas même Didier Deschamps. Et pourtant. Pourtant il est de retour. Comme d’autres avant lui, Mathilde. Parce que l’histoire des Bleus, c’est aussi une histoire de départs. Et de retours. 

Le plus célèbre, peut être, c’est celui de "Zizou"

Zinédine Zidane. Retraité dans la chaleur de l’été 2004, après l’échec a l’Euro 2004. Exit Zidane, mais aussi Thuram, Pires, Lizarazu, Desailly, Makelele et Lizarazu. Changement de génération. Pas pour longtemps. Les Bleus sont en péril, la qualification pour le Mondial 2006 compromise, et le miracle se produit : les vieux ne sont pas carbo, comme dirait Jacques Vendroux

Publicité

. Le patron Zidane est de retour dès 2005. Pour sauver la patrie.  

Zidane, qui revient avec Thuram et Makelele. On connait la suite.

Le Mondial 2006, la finale contre l’Italie, le coup de tête de Zizou sur Materazzi. Stop. Trop de mauvais souvenirs.  Ces retours, ils sont souvent liés à des moments douloureux.  Parfois même à des traumatismes. 

Impossible Mathilde d’oublier celui de 1993. France-Bulgarie. La colère des dieux du football s’abat sur les Bleus. Qui ne verront pas la Coupe du monde aux États-Unis l’année suivante. Tout le monde retient la passe d’armes entre Ginola et Houiller. Mais à l’issue de ce France-Bulgarie, il y en a un qui tire sa révérence, et pas n’importe lequel : c’est JPP, Jean-Pierre Papin. L’idole, le buteur. Les Bleus, c’est fini. Mais c’est sans compter sur la détermination d’un certain Aimé Jacquet, qui vient de reprendre les rênes de l’équipe, et qui le fait changer d’avis. 

Partir, revenir, même le roi du football, Pelé, lui-même, l’à fait. 

Il a quitté la Seleção brésilienne pour mieux remettre le maillot auriverde. Et remporter le mondial 70 au Mexique. C’est aussi ça, ce retrait après la claque du mondial 66, et son retour doré, qui ont fait la légende du roi Pelé. La légende du football tout court

Références

L'équipe

Xavier Monferran
Production