Equipe nationale chinoise en novembre 2019 à Dubai  ©Getty - VCG/VCG
Equipe nationale chinoise en novembre 2019 à Dubai ©Getty - VCG/VCG
Equipe nationale chinoise en novembre 2019 à Dubai ©Getty - VCG/VCG
Publicité
Résumé

Pour se qualifier pour le mondial de football au Qatar, l'an prochain, la Chine a carrément décidé de naturaliser cinq joueurs étrangers pour ses prochains matchs. Ce n'est pas une première, et ça montre la détermination de l'Empire du milieu à devenir un grand pays de foot !

En savoir plus

Comment un pays peut-il se qualifier pour une coupe du monde de football sans en avoir le niveau ? Hormis en accueillant la compétition et donc en étant qualifiée d'office, évidemment, ce serait trop facile ? eh bien, en naturalisant des joueurs étrangers ! Tout simplement ! S'ils n'ont pas déjà joué pour leur pays d'origine, vous pouvez y aller, les portes sont ouvertes. C'est ce qu'est en train de faire... la Chine ! 

L'Empire du milieu essaie par tous les moyens de se qualifier pour la prochaine coupe du monde au Qatar en 2022. Dans un an. Et ce n'est pas très bien parti. Pour l'instant, la Chine est 2ème de son groupe, loin derrière la Syrie. Il y a urgence, si les chinois veulent retrouver le mondial, 20 ans après leur dernière, et seule, participation. 

Publicité

Alors, le pays a décidé de changer de braquet

Le sélectionneur chinois vient de dévoiler sa liste de 26 joueurs, pour les prochains matchs de qualifications, à la fin du mois. Et parmi eux, il y a trois brésiliens, et deux britanniques. Qui évoluent tous en Chine. Mais qui n'ont évidemment aucun lien familial ave le pays. Cinq étrangers, tous naturalisés de dernière minute. Enfin, cinq nouveaux. Car la Chine a commencé cette opération de naturalisation... il y a deux ans ! Mais visiblement, ça n'a pas porté ses fruits. 

La Chine a de grandes ambitions dans le football

Aujourd'hui, c'est unpays modeste niveau ballon rond. 77ème au classement FIFA. Mais la Chine du président Xi Jinping a fait du football une priorité nationale. Elle veut accueillir prochainement la coupe du monde, sur son sol, et monter une équipe pour y performer. Pour cela, un milliardaire chinois, membre du parti communiste, a financé une immense académie à Wuxi, dans le sud du pays, pour y créer ses futurs champions. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

D'ailleurs, la Chine accélère. La Fédération vient de serrer la vis à son championnat. Jugé trop dépensier, surtout avec les joueurs étrangers. Certains clubs ont coulé. L'Eldorado chinois, c'est terminé. Le pays veut utiliser sa vitrine pour faire jouer plus de joueurs locaux. Pour rendre sa sélection plus compétitive

Références

L'équipe

Xavier Monferran
Production