La NBA s'invite en Afrique pour ouvrir la "BAL". Ici  révélation du drapeau de la BAL  à Kigali en 2019 ©Maxppp - Lv Tianran / Xinhua News Agency/Newscom
La NBA s'invite en Afrique pour ouvrir la "BAL". Ici révélation du drapeau de la BAL à Kigali en 2019 ©Maxppp - Lv Tianran / Xinhua News Agency/Newscom
La NBA s'invite en Afrique pour ouvrir la "BAL". Ici révélation du drapeau de la BAL à Kigali en 2019 ©Maxppp - Lv Tianran / Xinhua News Agency/Newscom
Publicité
Résumé

La première édition de la Basketball Africa League débute ce dimanche à Kigali, au Rwanda, organisée par la FIBA... et la NBA, particulièrement attentive à ce qu'il se passe en Afrique, le continent émergent en matière de basket !

En savoir plus

Elle aurait du voir le jour l’an dernier, mais elle avait du être reportée en raison de l’épidémie de Covid. Cette compétition, c’est la bien nommée BAL, la Basketball Africa League. La première édition débute ce dimanche à Kigali, la capitaine du Rwanda. Elle va rassembler 12 équipes de basket, venues de toute l’Afrique : d’Algérie, du Cameroun, d’Égypte, du Nigeria, du Sénégal ou encore de Madagascar. Un tournoi qui va se tenir jusqu’au 30 mai, organisé par la FIBA, la fédération internationale de basket, en collaboration avec ... la NBA ! 

La grande ligue américaine, qui s’investit pour la première fois dans une ligue en dehors de ses frontières nord-américaines

Et ce n’est pas un hasard, parce que la NBA a bien saisi le potentiel de l’Afrique en matière de basket. La NBA s’internationalise un peu plus chaque année. Elle accueille de plus en plus de joueurs étrangers, beaucoup d’européens, et en particulier des français, mais le continent émergeant, c’est clairement l’Afrique, dont est issue l’une des nouvelles stars de la ligue : le Camerounais Joël Embiid, qui est en lice pour le trophée de meilleur joueur de la saison. 

Publicité

Cette nouvelle compétition, sur le sol africain, c’est donc une façon de mettre en lumière les talents du continent, et pour la NBA d’avoir un œil sur les meilleurs d’entre eux, explique le boss de cette Basketball Africa League, et directeur de la NBA Afrique, Amadou Gallo Fall : 

"C'est une vitrine pour ces talents, mais c'est aussi une vitrine pour l'Afrique en général. Les talents qui pourraient sortir de la BAL, pour aller en NBA, tant mieux ! Les meilleurs iront toujours dans le meilleur environnement. Et l'Afrique a énormément de talent. Le plus important, c'est d'offrir à ces talents une possibilité de s'exprimer, de se développer, avant de partir ailleurs". 

La compétition n’a pas commencé, mais elle fait déjà parler d’elle !

Oui, parce que l’équipe des Patriots du Rwanda a recruté un joueur un peu particulier :  un rappeur américain J.Cole, plutôt doué au micro mais aussi avec un ballon orange. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

A 36 ans, il va réaliser son rêve en devenant basketteur professionnel le temps d’un tournoi. Un coup de projecteur supplémentaire pour cette Basketball Africa League, qui attire aussi des anciens de NBA ou d’Euroleague, pour cette première édition. Et le tout sera immortalisé par les caméras du réalisateur écossais Richard Brown, à qui l’on doit la série True Détective. Sacrée "hype" autour de cette première "BAL" 

Références

L'équipe

Xavier Monferran
Production