Le sport, c'est aussi une histoire de bastions ! Ici Kevin Durant qui joue pour l'équipe des États-Unis aux Jeux Olympiques de 2016 à Rio, en finale contre la Serbie ©Getty - Tim Clayton - Corbis / Contributeur
Le sport, c'est aussi une histoire de bastions ! Ici Kevin Durant qui joue pour l'équipe des États-Unis aux Jeux Olympiques de 2016 à Rio, en finale contre la Serbie ©Getty - Tim Clayton - Corbis / Contributeur
Le sport, c'est aussi une histoire de bastions ! Ici Kevin Durant qui joue pour l'équipe des États-Unis aux Jeux Olympiques de 2016 à Rio, en finale contre la Serbie ©Getty - Tim Clayton - Corbis / Contributeur
Publicité
Résumé

Pourquoi certains pays sont-ils aussi forts dans une discipline sportive en particulier ? Pourquoi leur domination est écrasante ? C'est ce que s'est demandé Guillaume Evin, qui sort un livre à ce sujet !

En savoir plus

Pourquoi les Hongrois sont LA nation du water polo ? Pourquoi les Américains sont injouables ou presque en basket ? Pourquoi nous, français, sommes si forts en handball, aussi bien chez les garçons que chez les filles ? D'où viennent ces bastions ? Eh bien c'est la question que s'est posé le journaliste et écrivain Guillaume Evin, qui vient de sortir Les Petites histoires de domination sportive(Éditions du Rocher)

Il a pris une feuille, noté 20 pays et trouvé 20 disciplines qui leur correspondaient, à laquelle on les associait tout de suite, du genre le rugby et la Nouvelle-Zélande, ça saute aux yeux. Mais il y aussi des exemples plus étonnants, comme celui de la Corée du Sud, véritable temple... du tir à l'arc, comme l'explique Guillaume Evin :  

Publicité

"Là-bas, le tir à l'arc est une institution. Toute la vie des jeunes est conditionnée par cette discipline. Le tir à l'arc est intégré dans le parcours académique, donc les jeunes en font après les cours, longtemps, ils sont suivis par des professeurs sur plusieurs années. Les meilleures universités se rencontrent. C'est ainsi que se forme une élite. Ils sont formatés par le tir à l'arc".

Et parmi ces dominations écrasantes, on trouve celle de l'Allemagne, en luge et en bobsleigh. Celle de la Chine dans le plongeon, ou encore celle de l'Egypte, qui est devenue une référence dans le squash. Cuba, aussi, qui est depuis très longtemps une terre de boxe !  

Comment expliquer qu'un pays ait une pratique de prédilection ?

Alors, il y a rarement une seule explication. Et surtout, elle est différente d'un pays à l'autre. Pour la Corée du Sud, ça vient donc de l'éducation, du système scolaire.  Parfois, c'est assez évident. Et parfois, il faut aller chercher loin, comme l'explique Guillaume Evin :  

"Il y a des raisons géographiques, politiques, historiques, sociétales. Evidemment, la Suisse et l'Autriche sont bien placées pour briller en ski alpin, ça parait assez logique. Mais quand on voit que la minuscule Hollande est très forte en patinage de vitesse, on peut s'interroger. Cela remonte à une tradition pluriséculaire".  

3 min

Mais plus le temps avance, et plus ces bastions sont menacés. Les adversaires rattrapent leur retard. C'est particulièrement vrai pour le handball ! La France, place forte du hand, depuis les années 90, voit la concurrence réduire l'écart et même la dépasser, ces derniers temps. La France est toujours là, mais elle est sans cesse contestée. Notamment par des nations émergeantes de la discipline, comme le Portugal, qui l'a battu encore, en mars dernier, lors du tournoi de qualification olympique.   

Références

L'équipe

Xavier Monferran
Production