Léo Mayer en mai 2021 à Mulhouse ©Maxppp - Vincent Voegtlin
Léo Mayer en mai 2021 à Mulhouse ©Maxppp - Vincent Voegtlin
Léo Mayer en mai 2021 à Mulhouse ©Maxppp - Vincent Voegtlin
Publicité
Résumé

Le jeune volleyeur de Nantes a été convoqué pour la première en Equipe de France, pour un stage de préparation aux Jeux Olympiques. Mais c'est en plein pendant les examens de son BTS. Dans une impasse, il a contacté la ministre des sports. Et il a bien fait !

En savoir plus

C'est un choix cornélien. Le genre de choix que tout sportif de haut niveau, en pleine ascension, redoute de devoir faire un jour : celui entre la carrière et les études. C'est la mésaventure que vient de vivre Léo Meyer, un jeune alsacien de 24 ans. Il est volleyeur, il joue au poste de passer, à Nantes, mais surtout, il vient d'être convoqué pour la première fois en Equipe de France, qui est en pleine préparation pour les Jeux Olympiques de Tokyo ! 

Dans ce cadre-là, Léo Meyer était avec les Bleus il y a quelques jours, pour un stage à Mulhouse, avant de partir pour Rimini, en ltalie et disputer la Ligue des Nations, à partir de demain. Autant dire qu'à 24 ans, c'est un tournant dans sa carrière. Problème pour le jeune Léo Meyer : il devait passer des examens pour obtenir son BTS, pile poil pendant sa préparation avec les Bleus. 

Publicité

Il a donc demandé au rectorat un aménagement, pour pouvoir passer ses épreuves sereinement. Mais l'éducation nationale s'est montrée inflexible, comme il l'a expliqué à nos confrères de France Bleu Alsace : 

J'ai envoyé tous les justificatifs mais le rectorat m'a gentiment répondu que c'était le stage ou le BTS! J'ai vite choisi : l'équipe de France

La discussion a tourné au dialogue de sourds. Léo Meyer a donc du faire un choix : il a privilégié l'équipe de France. Mais il a quand même écrit à la ministre des sports, Roxana Maracineanu, pour lui demander son aide. 

Et il a bien fait, parce que son histoire est remontée jusqu'à ... l'Elysée ! 

Oui, le conseiller sport du président a carrément contacté nos confrères de France Bleu Alsace, expliquant qu'Emmanuel Macron avait eu vent de la situation du jeune volleyeur de l'équipe de France. 

Le Président a découvert par votre article cette situation et a invité le gouvernement à régulariser dans les meilleurs délais la situation.

Léo Meyer va donc pouvoir attaquer sa première compétition en Bleu avec le sourire, demain matin, face à la Bulgarie. Et puis si l'aventure se poursuit jusqu'à Tokyo, le jeune alsacien croisera sans doute le nageur Yoann Ndoye Brouard, qualifié pour les JO, et qui lui aussi a du jongler entre les championnats d’Europe et ses examens ! 

Références

L'équipe

Xavier Monferran
Production