Les vignettes Panini se collent aussi en ligne ! ©AFP - PIERO CRUCIATTI
Les vignettes Panini se collent aussi en ligne ! ©AFP - PIERO CRUCIATTI
Les vignettes Panini se collent aussi en ligne ! ©AFP - PIERO CRUCIATTI
Publicité
Résumé

Désormais, les célèbres albums Panini ne sont plus qu'une histoire entre votre marchand de journaux et vous. Les collections sont aussi numériques, pour répondre à une demande croissante de produits "digitaux".

En savoir plus

C'est un souvenir d'enfance. L'album Panini, et ses vignettes. C'est toujours d'actualité, et ça dure depuis 60 ans, mais la pratique évolue. 

Désormais, les collections ne se font pas que dans les albums papier

Pour preuve, Panini vient de sortir son album pour l'Euro de foot, qui aura lieu le mois prochain. 678 vignettes à coller. Mais pour que la collection soit complète, il y a désormais un volet numérique. Comprenez, une collection en ligne. 

Publicité

Pour cela, dans chaque pochette réelle, il y a un code, unique, pour obtenir des vignettes... virtuelles !

Il est aussi possible d'échanger les doubles en ligne, entre collectionneurs. Bref, une nouvelle façon d'aborder les collections, et ça répond à une demande des gamins d'aujourd'hui :

Leur mode de consommation fait qu'ils passent beaucoup de temps sur les plateformes digitales, et ça correspond aussi à leur mode de communication. C'est à la fois pour l'expérience, mais aussi une certaine facilité pour eux. Pour autant, ils ne sont pas totalement prêts à abandonner leur album de vignettes" 

- Isabelle Fillon, la directrice marketing de Panini France

Mais il y a aussi, déjà, des collections qui sont totalement virtuelles. C'est le cas aux Etats-Unis, qui sont en pointe sur le sujet. Mais ça commence à arriver en Europe, confirme Isabelle Fillon :  

"Chez Panini, on propose déjà des collections totalement digitales, pour l'instant principalement sur des sports américains, comme la NBA. Mais nous avons aussi depuis peu sur le football européen, la Premier League anglaise, ou la Liga en Espagne"

Ce sont plus des collections adultes, avec des vignettes virtuelles donc qui atteignent des sommets bien réels : plusieurs centaines, voire plusieurs milliers d'euros.. On change de catégorie.

La collection virtuelle est un marché en plein boom !

Reste à savoir si c'est une bulle spéculative ou un investissement durable, et Panini suit de près ce que l'on appelle les "NFT", les Non-Fungible Token : un objet virtuel à l'identité, l'authenticité et la traçabilité en théorie incontestables et inviolable. 

Et la NBA, la grande ligue américaine de basket, a lancé sa gamme de NFT, ses "Top Shots", des séquences vidéos d'une dizaine de secondes, que vous pouvez retrouver sur You Tube gratuitement. Sauf que là, vous détenez le fichier original. Un objet unique. 

Et ça cartonne. Plus de 160 millions d'euros de transactions depuis le début de l'année. Pour des objets virtuels, qui peuvent atteindre plusieurs centaines de milliers d'euros chacun. Rien que pour ces vidéos de la NBA, il y aurait déjà plus de 100 000 acheteurs à travers le monde. Une vraie communauté.

Références

L'équipe

Xavier Monferran
Production