Youssoupha "Neptune Terminus" - (Bomaye Musik / Believe / Allpoints)
Youssoupha "Neptune Terminus" - (Bomaye Musik / Believe / Allpoints)
Youssoupha "Neptune Terminus" - (Bomaye Musik / Believe / Allpoints) - Chac
Youssoupha "Neptune Terminus" - (Bomaye Musik / Believe / Allpoints) - Chac
Youssoupha "Neptune Terminus" - (Bomaye Musik / Believe / Allpoints) - Chac
Publicité
Résumé

Ne réveillez pas un disque qui dort. Et pourquoi pas? Nouveautés et rééditions ce soir de Dalida à Floating Points & Pharoah Sanders en passant par Youssoufa, Rone, Sons of Kemet et les français de Gloria. On ira en Guinée Bissau pour la réédition de José Carlos Schwartz & le Cobiana Djazz, en Amérique avec Tune Yards

En savoir plus

Dalida qui veille encore « Dans la ville endormie ». Le titre fait partie de la B.O du prochain James Bond « Mourir peut attendre », c'est le moins qu'on puisse dire : la sortie des nouvelles aventures de 007 a été repoussée pour la troisième fois, il devait sortir il y a un an tout juste en avril 2020 mais voilà… 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

En attendant cette chanson de Dalida je ne la connaissais pas, enfin plutôt je connaissais la version anglaise « My Year is a Day » et je pensais que Dalida avait, comme souvent, adapté un succès étranger en français, mais non. C’étaient des américains installés en France les Irrésistibles et ils avaient juste repris la chanson de Dalida composée et orchestrée par William Sheller en 1968, la classe internationale. 

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Voilà visiblement une nouvelle compilation de Dalida « Les belles chansons ne meurent jamais » compilé par Orlando, sortira en vinyle à la fin du mois.  

J’ai l’impression qu’on est tous un peu endormi par ce qui nous arrive, alors des musiques douces pour ce soir, quoique : non. Il y a de quoi éveiller les sens et les consciences dans les nouveautés : on ira en Guinée Conakry avec le nouveau disque de Youssoupha, puis en Guinée Bissau (juste à côté) dans les années 70’s au gré d’une réédition aussi belle que son histoire est tragique. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Celle de José Carlos Schwartz & le Cobiana Djazz (Ecoute et pré-commande via Bandcamp et le label Hot Mule) il y aura le nouveau Rone (et ses amis), un girl groupe de Lyon Gloria, le nouveau Mustafa tout en douceur, la rencontre au sommet entre Pharoah Sanders et Floating Points… 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une programmation comme un rêve ce soir, inconditionnelle comme cette jeune espagnole : elle s’appelle Babi « Incondicional » c’est elle qui le dit.

Extrait de film en début d'émission : Alain Delon dans « Ne réveillez pas un flic qui dort » de José Pinheiro (1988)

Titres diffusés : 

  • Dalida « Dans la ville endormie » 
  • Babi « Incondicional »
  • Bonnie Banane « Flash »
  • Sons of Kemet « Hustle » (feat. Kojey Radical) 
  • Tune Yards « Hypnotised »
  • Youssoupha  « Ambition (Guinée Conakry) » 
  • José Carlos Schwartz & le Cobiana Djazz « Tiu Bernal »
  • Gloria « Skeletons »
  • Michelle  « FYO »
  • Damon Locks & Black Monument Ensemble « Keep your mind free » 
  • Mustafa « Ali » 
  • Rone & Georgia « Waves of Devotion »
  • Floating Points & Pharoah Sanders « Movement 7 »
Références

L'équipe

Matthieu Conquet
Production