Le chanteur, musicien, animateur de radio Jarvis Cocker au Festival de Cannes pour la projection du film "The French Dispatch" de Wes Anderson.
Le chanteur, musicien, animateur de radio Jarvis Cocker au Festival de Cannes pour la projection du film "The French Dispatch" de Wes Anderson. ©AFP - John MacDougall
Le chanteur, musicien, animateur de radio Jarvis Cocker au Festival de Cannes pour la projection du film "The French Dispatch" de Wes Anderson. ©AFP - John MacDougall
Le chanteur, musicien, animateur de radio Jarvis Cocker au Festival de Cannes pour la projection du film "The French Dispatch" de Wes Anderson. ©AFP - John MacDougall
Publicité

Jarvis Cocker en français, Jack Black tendance jazz manouche, les nouveaux Eels, Lana Del Rey et Jean-Louis Murat... Faites le plein de grandiloquence et de sons ce soir. Avec aussi la folle histoire de Frank Zappa en Tchécoslovaquie, et la découverte de Dino Brandão.

Il est terrible cet air là, j’espère que vous aimez aussi, c’était Jarvis Cocker qui reprenait le « Requiem Pour Un Con » de Gainsbourg. Et oui le tout nouveau disque de Jarvis Cocker est tout en français et en covers  (comme on dit en anglais).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

A l'occasion de la sortie du film « The French Dispatch » de Wes Anderson (sorti en salles cette semaine), l’ancien chanteur de Pulp, le très francophile Jarvis Cocker a réalisé non pas la bande originale (signée Alexandre Desplat) mais un disque entier de reprises de chansons en français.

Publicité
3 min

Le disque de Jarvis Cocker s'appelle « TIP TOP Chansons d'ennui », et derrière une jolie peinture sur la pochette se cache un recueil de musiques françaises vues par Jarvis Cocker (accompagné des très bons musiciens de son groupe Jarv Is..) , qui reprennent aussi bien Françoise Hardy, Jacques Dutronc qu’un morceau rare de Dalida, la Tendresse de Bourvil ou encore "Mao Mao" (obscure chanson tirée du film la Chinoise de Godard). 

Une annonce franco-anglaise pour suivre : Damon Albarn sera le 5 novembre à la Gaité Lyrique à Paris pour l'ARTE Concert Festival, événement qu’on vous fera suivre à l’antenne sur France Inter.

Grandiloquence et injure, requiem et menaces il y aura un peu de tout cela dans les nouveautés musicales, les publications que j’ai choisies pour vous cette semaine : vous entendrez Jack White qui fait du jazz manouche (si si je vous jure) Lana Del Rey toujours reine et Jean-Louis Murat… toujours Jean-Louis Murat. 

Et puis une histoire politique et musicale assez folle avec Frank Zappa. Les Extravagantes aventures de Frank Zappa (Acte 3) de Christophe Delbrouck vient de paraître aux editions du Castor Astral. Je vous raconterai un épisode en particulier, en Tchécoslovaquie.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

On repart avec le nouvel album de Parquet Courts, le vigoureux quartet de Brooklyn qui vient de retrouver notre playlist avec ce titre « Walking At Downtown Pace ». Il y a plein d’images dans ce qu’ils racontent ici, je me suis arrêté sur cette phrase : 

Vous seriez surpris d'apprendre ce qu'on est prêt à perdre par désir ou par besoin, sans obtenir ni l'un ni l'autre » 

Titres diffusés : 

  • Jarvis Cocker : « Requiem Pour Un Con »
  • Parquet Courts : « Walking At Downtown Pace »
  • Jean-Louis Murat : « Battlefield »
  • Eels : « Steam Engine »
  • Jack White : « Taking Me Back » (Gently)
  • Yelli Yelli : « Liberté »
  • Franck Zappa : « Muffin Man » (live Halloween 1977) 
  • Dino Brandão : « Decoration »
  • Lana Del Rey : « If You Lie Down With Me »
  • Ibibio Sound Machine : « Electricity »
  • Danny Ocean & Tokischa : « Dorito & Coca-Cola »
  • Pulp : « Common People » (1995)
  • Extrait de film en début d'émission : « Le Pacha » de Georges Lautner (1968) avec Jean Gabin