Laurent Garnier & les Limiñanas - Marcel Tessier-Caune
Laurent Garnier & les Limiñanas - Marcel Tessier-Caune
Laurent Garnier & les Limiñanas - Marcel Tessier-Caune
Publicité
Résumé

Figures de style et esprit partout dans les nouveautés musicales de ce soir : entre la plume de Benjamin Epps, l'histoire de Laurent Garnier & des Limiñanas, les pamphlets de Squid et les Rhetorical Figures de John Grant. Histoire d'éditeurs indépendants avec Amha Eshèté mais aussi Bertrand Burgalat...

En savoir plus

Mais oui restez ! Bonsoir à tous, des jeux de mot et des jeux sur les sons, il y en a plein dans les nouveautés musicales de ce soir. C’est écrit, comme cette histoire entre Laurent Garnier & les Limiñanas réunis, écoutez l’histoire de Saul... 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Ils étaient rencontrés à plusieurs reprises au château de Lourmarin dans le Vaucluse : les Limiñanas et Laurent Garnier. Et c’est peut être à ce moment-là (au cours due l'excellent Yeah! Festival) qu’est née l'idée d'une collaboration entre le duo de Perpignan et le DJ phare de la techno en France. 

Publicité

« Saul », premier extrait d'un album à quatre mains nommé De Película qui devrait paraître à la rentrée ​(septembre 2021) Comptez sur moi pour vous en reparler. Cette collaboration inédite entre le DJ et le groupe de rock a pris, vous l’entendiez, la forme d’une fiction, un peu comme dans l’album de Serge Gainsbourg, l’Homme à la tête de choux, où l'on finit par comprendre les raisons de la descente aux enfers de cet homme qui travaille pour un journal à scandale (une feuille de choux donc). Pour les Limiñanas et Laurent Garnier ce sera une « ballade  sauvage » celle de Saul et de Juliette, je vous promets – de ce que j’ai pu entendre – que tout le reste est aussi trépidant.

"On ne va pas se raconter d’histoire" : l'expression revient souvent ces derniers temps et j’ai remarqué que c’était rarement bon signe quand quelqu’un vous disait cela. Comme si les histoires ne contenaient pas de vérité.

En tout cas il s’en écrit beaucoup ce soir avec des figures de style (comme dans le film Ridicule de Patrice Leconte (1996) dont vous entendiez un extrait au début de l’émission) il y aura des envolées, des pamphlets même (c'est le titre du morceau de Squid), des correspondances aussi « Je ne t’écrirai plus si souvent » entre Etienne Daho et Marquis de Sade… 

Il y a toute une politique des auteurs dans l’émission de ce soir avec un rappeur, une plume dont je pense on va parler beaucoup dans les années à venir (Benjamin Epps : au style ahurissant) mais aussi un éditeur indépendant qui retrouve la playlist d’inter : Bertrand Burgalat

Et puis je vous raconterai l’histoire, la vraie, d'Amha Eshèté (disparu la semaine dernière) "entrepreneur visionnaire et gentleman hors-la-loi", fondateur du label Amha Records dont les disques produits entre 1969 et 1975 depuis l’Ethiopie vont résonner dans le monde entier jusqu’à Patti Smith ou Jim Jarmush. Des auteurs encore. Voir ici le long entretien d'Amha Eshèté avec Jacques Denis pour Pan African Music.

Allez un peu de hauteur encore avec un "boy from Michigan" dont je vous ai déjà parlé : John Grant qui lui nous parle d’allitérations, d’assonances (mais oui vous allez voir) « Rhetorical Figure » je vous l’avais dit : tout est écrit. 

Titres diffusés : 

  • Laurent Garnier & The Limiñanas « Saul »
  • John Grant « Rhetorical Figure »
  • Marquis feat. Étienne Daho « Je n’écrirai plus si souvent » 
  • Benjamin Epps & Le Chroniqueur sale « Goom »
  • Squid « Pamphlets » (Edit)
  • Damso « Σ. MOROSE » (clean edit)
  • Mulatu Astatke « Gubèlyé » / « Yègellé Tezeta » 
  • Bertrand Burgalat « L’homme idéal »
  • Valérie June « Call Me A Fool » (feat. Carla Thomas)
  • ENNY « Peng Black Girls » (feat. Amia Brave)
  • Bob Marley & The Wailers « Punky Reggae Party » (Bonus track) 

soirée spéciale Bob Marley sur France Inter mardi 11 mai 2020 à l'occasion des 40 ans de la disparition du chanteur. 

Références

L'équipe

Matthieu Conquet
Production