La Femme - Le Sang De Mon Prochain - Album : "Paradigmes" (Label : Disque Pointu/PIAS/Idole)
La Femme - Le Sang De Mon Prochain - Album : "Paradigmes" (Label : Disque Pointu/PIAS/Idole)
 La Femme - Le Sang De Mon Prochain - Album : "Paradigmes" (Label : Disque Pointu/PIAS/Idole)  - JD Fanello
La Femme - Le Sang De Mon Prochain - Album : "Paradigmes" (Label : Disque Pointu/PIAS/Idole) - JD Fanello
La Femme - Le Sang De Mon Prochain - Album : "Paradigmes" (Label : Disque Pointu/PIAS/Idole) - JD Fanello
Publicité
Résumé

On ne refoule personne ici ! Plein de nouveautés à écouter et des histoires à coucher dehors avec John Grant, Nina Simone, Gaspar Augé (Justice), La Femme, Brockhampton, João Selva et un Prince inédit. Entrez libres.

En savoir plus

Et on commence avec John Grant « Boy From Michigan »  : premier extrait et titre du prochain album du chanteur américain John Grant, sortie prévue le 25 juin chez Bella Union.  

Je voulais commencer l’émission de ce soir avec lui, John Grant (déjà parce que je trouve ce tout nouveau morceau très beau) mais aussi parce qu’il concentre beaucoup de choses que vous allez retrouver dans les nouveautés choisies cette semaine : la singularité, le sentiment d’être à part, ou d’avoir été chassé, pas compris, et puis la capacité à réunir autour de soi, par ses récits et sa musique. 

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Vous avez retrouvé d'où vient l'extrait en début d'émission ? C'était dans "Marche à l'ombre" de Michel Blanc (il y a une éternité, en 1982). Avec Gérard Lanvin on les voyait chercher un endroit pour jouer dans le métro puis se faire dégager par un autre chanteur (joué par Patrick Bruel). Chacun cherche sa place et il y a en toujours pour vous refouler. Et bien le refoulé, comme diraient les psychanalystes, il a des choses à dire. 

Et particulièrement John Grant que vous entendiez à l’instant, un américain très singulier qui sans doute a connu plus de succès hors de chez lui (et notamment en Angleterre où il a reçu plusieurs disques d’or) plutôt que dans le Midwest d’où il vient. Fils d’une famille très conservatrice, bigote, à Buchanan dans le Michigan, John Grant a très tôt compris sa différence, va devoir aussi très vite fuir le milieu d’où il vient qui juge l’homosexualité comme une tare qu’il faut soigner et surtout cacher. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Comme il le raconte dans une chanson il se sentait comme Sigourney Weaver dans Alien. John Grant a bien failli ne pas persévérer dans la musique, il sera barman, alcoolique, dépendant à toutes sortes de substances et de pratiques à risques quand le patron du label qui croit en lui va l’aider à s’en sortir et l’amener au Texas rencontrer les musiciens de Midlake avec qui il enregistrera son premier album solo. 

C’est par ce disque-là que j’avais découvert John Grant il y a quelques années, après avoir entendu Pedro Winter (le fondateur de Ed banger, ex-manager des Daft Punk) qui ne tarissait pas d’éloges au sujet de cet album « Queen Of Denmark » sorti en 2010 et dont je n’avais jamais entendu parler. Disque magistral, enregistré avec d’excellents musiciens, où John Grant parle de choses très fortes, profondes avec un humour noir un style très direct : 

Je voulais changer le monde mais je n’ai même pas réussi à changer de sous-vêtements » disait-il dans le dernier morceau. 

Tout cela pour vous dire pourquoi la sortie annoncée d’un nouvel album « Boy From Michigan » au mois de juin prochain constitue un petit événement. 

Pas comme les autres, à part sans doute, et pas toujours compris non plus : Nina Simone, ou les Sleaford Mods, Prince ou encore Justice (enfin la moitié puisque c’est Gaspard Auge) qui sort bientôt un album (premier extrait en fin d’émission) ils sont tous là pour vous ce soir, et je vous parlerai aussi d’un livre, d’une grande BD « Underground : Rockers Maudits & Grandes prêtresses du son » qui vient de sortir, par Arnaud le Gouëfflec et Nicolas Moog (Ed. Glenat) préfacé par Michka Assayas.

C’est saignant et bien vivant comme ce morceau de La Femme qui vient d’entrer en playlist « Le sang de mon prochain »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Programmation musicale : 

  • John Grant : « Boy From Michigan » 
  • La Femme :  « Le sang de mon prochain » 
  • João Selva  : « Cadê Você »
  • Prince  :  « Welcome 2 America » 
  • Bandit Voyage feat. Lee Scratch Perry : « Amour sur le beat »
  • Sleaford Mods feat. Amy Taylor  : « Nudge it » 
  • Brokhampton (feat. Danny Brown) : « BUZZCUT » 
  • Peter Ivers  : « Conference Call at Four » 
  • Mustang : « Pôle emploi, gueule de bois » 
  • Nick Waterhouse  : « Medicine »
  • Nina Simone : « Four Women » (Live à Montreux)
  • Spill Tab  : « Calvaire » 
  • Gaspard Augé  : « Force Majeure »
Références

L'équipe

Matthieu Conquet
Production