Toutes les vitres du musée, construit en 1912 par Nicolas Ibrahim Sursock, riche collectionneur d'art et mécène libanais, ont été soufflées par l'explosion du 4 août.
Toutes les vitres du musée, construit en 1912 par Nicolas Ibrahim Sursock, riche collectionneur d'art et mécène libanais, ont été soufflées par l'explosion du 4 août.  ©Radio France - Aurélien Colly
Toutes les vitres du musée, construit en 1912 par Nicolas Ibrahim Sursock, riche collectionneur d'art et mécène libanais, ont été soufflées par l'explosion du 4 août. ©Radio France - Aurélien Colly
Toutes les vitres du musée, construit en 1912 par Nicolas Ibrahim Sursock, riche collectionneur d'art et mécène libanais, ont été soufflées par l'explosion du 4 août. ©Radio France - Aurélien Colly
Publicité

La double explosion du 4 août a durement touché plusieurs musées de la capitale libanaise. Le Musée Sursock n'y a pas échappé. L'hôtel particulier construit en 1912 par un riche collectionneur libanais dans le quartier historique d'Achrafieh a souffert, tout comme certaines des pièces d'art moderne qu'il héberge.

Programmation musicale

L'équipe

Aurélien Colly
Production