Les salariés d'Alstom et de Bombardier à Valenciennes, craignent d'être les sacrifiés de la fusion des deux entreprises ©AFP - Philippe HUGUEN
Les salariés d'Alstom et de Bombardier à Valenciennes, craignent d'être les sacrifiés de la fusion des deux entreprises ©AFP - Philippe HUGUEN
Les salariés d'Alstom et de Bombardier à Valenciennes, craignent d'être les sacrifiés de la fusion des deux entreprises ©AFP - Philippe HUGUEN
Publicité
Résumé

Dix jours après l'annonce d'une possible fusion entre Alstom et Bombardier - le premier qui pourrait avaler le second - une session d'information se tient ce vendredi matin à 8h chez Alstom où le PDG, Henri Poupard Lafarge répondra pour la première fois aux syndicats qui ne manquent pas de questions.

En savoir plus

Notamment dans le Nord, du côté de Valenciennes, où un site Alstom côtoie un site Bombardier, à 20 kilomètres de distance, de quoi nourrir les craintes des 3500 salariés des deux groupes dans la région qui s’inquiètent du problème des doublons, 

Reportage Maxime Debs

Publicité
Références

L'équipe

Maxime Debs
Production
Maxime Debs
Journaliste