13H sur la Base aérienne militaire de Cayenne, l'avion est prêt à décoller, il lui faudra 4H pour atteindre la Martinique  ©Radio France - Marie Monier
13H sur la Base aérienne militaire de Cayenne, l'avion est prêt à décoller, il lui faudra 4H pour atteindre la Martinique ©Radio France - Marie Monier
13H sur la Base aérienne militaire de Cayenne, l'avion est prêt à décoller, il lui faudra 4H pour atteindre la Martinique ©Radio France - Marie Monier
Publicité
Résumé

Six jours après l’annonce du reconfinement en Guyane, le virus circule toujours activement. Le taux d’incidence dépasse 400 pour 100 000 habitants et la tension est toujours très forte sur les structures hospitalières. En début de semaine, il ne restait plus qu'un lit de réanimation disponible.

En savoir plus

Une extraordinaire chaîne de soins s’engage pour acheminer ces patients graves 

Les établissement scolaires (écoles, collèges, lycées) ferment à partir de ce jeudi en Guyane. Décision de la CTG (conseil général) et de l’association des maires de Guyane – jusqu’au 28 mai minimum. 

Publicité

En France seuls deux départements enregistrent une incidence hebdomadaire supérieure à 400 cas pour 100 000 hab : la Seine Saint Denis et la Guyane. 

Un dispositif semblable avait été enclenché durant la première vague de Covid-19 en 2020. 13 patients avaient été pris en charge en Martinique et en Guadeloupe.