Comment gagner en pouvoir d'achat ?
Comment gagner en pouvoir d'achat ? ©Getty - We Are
Comment gagner en pouvoir d'achat ? ©Getty - We Are
Comment gagner en pouvoir d'achat ? ©Getty - We Are
Publicité

Alimentation, énergie, transports... 81 % des français envisagent de réduire leurs dépenses. Comment économiser, comment mieux consommer, et réinventer notre niveau de vie ? On vous donne quelques pistes pour gagner en pouvoir d’achat.

Le pouvoir d’achat. Selon l’INSEE, correspond "au volume de biens et services qu’un revenu permet d’acheter".
L'inflation en grandes surfaces devrait atteindre 10 % en fin d'année. Sur le mois de septembre, si on compare aux prix de septembre 2021, sur les produits de grande consommation (qui comprend l'alimentaire, dans tous vos hypermarchés, supermarchés, magasins de proximité, drive), l'inflation est de 9,11 %.

Et si on regarde simplement l'alimentaire, c'est 9,7 %. Les Français comparent de plus en plus ce qu'ils consomment, achètent des paniers de moins en moins importants, et reviennent plus souvent. Sachant que l'écart de prix entre l'enseigne la moins chère et la plus chère n'a jamais été aussi important : 26 % d'écart de prix.

Publicité

Les premiers prix : oui, mais à condition de bien sélectionner

Les ventes des premiers prix ont vu leurs ventes grimper de 11 % pendant le premier trimestre 2022.

Si de plus en plus de Français changent leur modèle de consommation, pour se tourner vers l'essentiel, beaucoup font le choix de se diriger vers les produits premier prix, en particulier les mono-ingrédients. Christelle Pangrazzi estime que les premiers prix sont une valeur sûre lorsqu'il s'agit de légumes surgelés, des boîtes de thon, des macédoine de légumes, des pâtes, du riz, du beurre, du sucre. Il n'y a aucun problème avec ces produits qui sont tout aussi vertueux que les autres, et qui coûtent de 20 à 30 % moins cher. Pensons aussi aux viandes surgelées, aux conserves, à la farine, aux pâtes, aux fruits secs etc…

En revanche, il faut être beaucoup plus vigilant, explique-t-elle, à partir du moment où le produit est transformé, ou ultra transformé. Il faut donc éviter les confitures, les cordons bleus, les pizzas, les nuggets de poisson, les lasagnes et autres plats préparés, les biscuits et barres de céréales à bas prix…

L'occasion de repenser son mode de consommation global

Cette baisse du pouvoir d’achat est peut-être l’occasion de faire la part entre le nécessaire, le désirable, et le superflu. Elle est aussi l’occasion d’interroger notre rapport à la consommation. Le philosophe Benoit Heilbrunn conseille de remettre en question l'idée que nous nous faisons de la société de consommation "qui est une société de nature addictive. On a toujours été habitué à avoir un niveau de confort donné. Il faut sortir de ce diktat du bien-être, déconstruire son imaginaire de consommation" pour rééquilibrer, au passage, son budget.

Les intervenants en profitent pour rappeler que 30 à 80 kilos d'aliments sont jetés chaque année par Français. Christelle Pangrazzi explique que le gaspillage alimentaire, c'est environ entre 200 et 400 € par famille selon ce qu'on jette. Elle invite à mieux recycler les aliments qui restent cachés au fond de notre cuisine et se retrouvent très souvent de la poubelle alors qu'ils sont réutilisables et permettent de concocter un repas insoupçonné.

Les astuces de cuisine anti-gaspi de Grégory Cohen

Des petits conseils qui peuvent vous permettre de faire des petites économies qui peuvent aider votre porte-monnaie :

- Toujours conserver ses pelures de légumes pour pouvoir en faire des bouillons, à mettre en cube au congélateur et à réutiliser quand on veut. On peut également faire des chips de la peau des fruits, par exemple

- Si vous avez fait trop de pâtes, au lieu de les jeter, gardez le reste et faites une omelette aux pâtes le lendemain

- Si vous avez fait un petit peu trop de viande, faites un hachis parmentier un autre jour

- Ne jetez pas le reste du pain. Utilisez-le pour en faire du pain perdu

- Ne jetez pas vos fruits dépassés, utilisez-les pour des confitures, des compotes, ou des tartes

- Réutilisez la carcasse de poulet rôti pour en faire un bouillon de volaille

- Cuisinez en respectant les saisons

Des petits gestes simples pour faire des économies d'énergie

Surtout en ce début d'automne où la température baisse significativement. Voici les conseils de nos invités :

- Aérer son intérieur parce que l'air humide est toujours plus compliqué à chauffer que l'air sec

- Penser à éteindre ses appareils restés en veille. Une box qui reste allumée toute l'année consomme autant qu'un sèche linge

- Utiliser judicieusement ses appareils électroménagers : faire des lavages à 30 degrés avec un programme essorage élevé pour une moindre utilisation. Bien entretenir son électroménager, bien décrasser les filtres pour éviter le calcaire

- Dégivrer. Trois millimètres d'épaisseur de givre dans un frigo ou dans un verre, c'est 25 % d'énergie consommée en plus

- Meubler son chez-soi, rajouter des coussins, des rideaux thermiques, pour conserver la chaleur

- Fermer ses volets la nuit, les ouvrir dans la journée pour récupérer le soleil

- Vérifier les joints

- En cuisine, baisser de quelques minutes la cuisson de ses pâtes

▶︎ La suite à écouter…

Avec pour en parler

Yves Puget, Journaliste, directeur des rédactions du magazine LSA, le magazine des professionnels de la consommation, ainsi que le site « lsa-conso.fr ».

Christelle Pangrazzi Rédactrice en chef du magazine Kali. Journaliste spécialisée sur les enjeux de consommation.

Benoit Heilbrunn Philosophe et professeur de marketing à ESCP business School Europe. Auteur des livres : « La marque », Que Sais-Je, « Le Marketing en 50 notions - Pour les Nuls », First , et « Peut-on consommer mieux ? - Pour les Nuls », First, Mai 2021.

- Barnabé Chaillot [Focus tél] : YouTubeur en autonomie énergétique sur sa chaîne YouTube «  Barnabé Chaillot ». Auteur du livre : « En route vers l’autonomie énergétique – Les panneaux photovoltaïques », Marabout, 24 août 2022.

- Camille Dorioz [Focus tél] : Ingénieur agronome de formation, spécialisé en agro-écologie et actuellement responsable de campagnes pour Foodwatch France.