Comment lutter efficacement contre les migraines ?

Comment lutter efficacement contre les maux de tête et la migraine ?
Comment lutter efficacement contre les maux de tête et la migraine ? ©Getty - JGI/Jamie Grill
Comment lutter efficacement contre les maux de tête et la migraine ? ©Getty - JGI/Jamie Grill
Comment lutter efficacement contre les maux de tête et la migraine ? ©Getty - JGI/Jamie Grill
Publicité

Il s’agit d’une véritable pathologie invalidante qui affecte le quotidien. Ce n’est pas une maladie imaginaire. Dans la galaxie des céphalées, la migraine n’a rien à voir avec un simple mal de tête qui passerait avec une aspirine.

Quel est le point commun entre Blaise Pascal, Voltaire, Victor Hugo, George Sand, Sigmund Freud, Lewis Caroll ou André Gide ? Ils étaient tous migraineux, comme les 11 millions de Français touchés par cette maladie selon l’Assurance Maladie.

Quelles sont les caractéristiques d'une migraine : mécanismes, signes avant-coureurs, formes ? Quelles en sont les causes environnementales et génétiques ? Pourquoi les femmes sont-elles plus touchées que les hommes ?

Publicité

Comment soulager la migraine ? Quelles sont les dernières innovations en la matière ? L’alimentation et les techniques psychocorporelle comme le yoga ou la méditation peuvent-elle vraiment aider les migraineux ?…

Retrouvez ci-dessous des extraits de l'émission

Une véritable maladie qu'il ne faut pas sous-estimer

Carole Séréni : "C'est une vraie maladie classée parmi les causes principales de handicap par l'OMS, même si on n'en connaît pas encore toutes les causes. Ce sont des crises qui associent une douleur et un mal de tête à d'autres symptômes très divers qui ne sont pas toujours les mêmes d'une personne à l'autre. Pendant la crise, il y a véritablement un handicap considérable, c'est un vrai fléau.

C'est une maladie liée à une excitabilité neuronale anormale au niveau de la partie interne du cerveau. Le migraineux réagit trop à quelque chose et le cerveau envoie une espèce de signal de crise qui va se traduire par tout un tas de symptômes, en particulier la douleur".

Les principaux symptômes d'une migraine

Carole Séréni : "Le plus connu, c'est la douleur qui s'accompagne de signes comme la difficulté à regarder la lumière, les troubles digestifs (essentiellement des nausées et des vomissements).

La douleur migraineuse est une douleur qui peut être sévère au point d'empêcher de penser. Penser peut devenir douloureux. Les patients décrivent une douleur qui, dans ses extrêmes, tape, comme les sensations de battements de cœur mais dans la tête. En dehors des crises sévères, ça peut être aussi s'exprimer telle une pression et un brouillard.

La moindre activité, la moindre pensée, peut devenir douloureuse.

On ne remarque pas toujours les symptômes annonciateurs. Le plus fréquent, c'est la fatigue, les modifications de l'humeur, le fait de se sentir anormalement triste ou quelquefois anormalement zen, le fait d'être particulièrement bien, ça peut être malheureusement un signe avant coureur de migraine. 

S'il y a bien sûr des prédispositions génétiques quant aux causes, les migraines peuvent aussi être liées à une réaction excessive de plein de changements au niveau du sommeil et de l'hygiène de vie, notamment alimentaire".

Quels sont les traitements médicamenteux (et les contre-indications)

Carole Séréni : "Il y a deux situations différentes qu'il faut bien distinguer :

Pour les migraines temporaires (moins d'une crise par semaine). Le traitement de première intention, ce sont les anti-inflammatoires non stéroïdiens parce que les antalgiques simples, ça ne marche pas souvent ; l'aspirine peut marcher à bonne dose car prise de façon répétée ça finit par ne plus être très bien supporté, au risque d'avoir mal à l'estomac.

Pour les migraines chroniques, on opte pour les anti migraineux spécifiques. Des anticorps monoclonaux spécifiques. Ce sont des médicaments préventifs qui vont agir sur le mécanisme le plus intime de la crise. Ce sont des médicaments injectables, qu'on se fait soi-même, une fois par semaine ou plus, ça dépend.

Attention cependant aux effets secondaires, et aux contre indications. Il faut aller consulter un médecin. Vous aurez besoin d'une ordonnance médicale. En particulier les personnes cardiaques, sujettes à une hypertension mal contrôlée, un traitement médicamenteux peut comporter des risques.

La répétition des crises via la répétition des traitements peut vite devenir toxique et aggraver les crise plus que de les traiter".

Traitements naturels, sur l'hygiène de vie (alimentaire)

Carole Séréni : "Il est important de ne pas prendre tout le temps des médicaments de crise. Un des meilleurs traitements, c'est d'améliorer son hygiène de vie, d'essayer de contrer cette hypersensibilité en renforçant tout un tas de mécanismes de défense par le sport régulier, l'activité physique (course, natation…), le yoga, la méditation de pleine conscience, travail sur le sommeil… qui ont été bien étudiés et qui peuvent être un apport essentiel.

Ce ne sont pas des traitements de crise, mais ça peut renforcer vos défenses personnelles".

Un traitement qui marche, c'est un traitement qui doit faire tout disparaître en moins de deux heures, sinon ce n'est pas un bon traitement. Dans tous les cas il vaut mieux consulter un médecin

La suite à écouter…

Avec

Carole Séréni, neurologue et ancien chef de clinique des hôpitaux de Paris et ancien chef de service de l’höpital Léopold Bellan (14e).

Sabine Debremaeker, présidente de l’association « La Voix des Migraineux ».

Virginie Corand, neurologue au CHU de Bordeaux, responsable au sein du Centre d’étude et de traitement de la douleur.

La chronique Alors voilà de Baptiste Beaulieu et la chronique de Thierry Lhermitte pour la FRM

L'équipe